Et pour l'instant cela fonctionne !

L'Insee vient de communiquer sur une révision conséquente du PIB 2014 (à 2140,0 milliards d'euros) à la hausse de 7,6 milliards d'euros dans ses Informations Rapides du 17 mai 2016.

http://www.insee.fr/fr/indicateurs/ind125/20160517/Comptes-annuels_2015.pdf

L'Insee affiche moins la révision à la baisse du PIB 2015 puisque son tableau de comparaison du niveau de produit intérieur brut omet la précédente estimation pour 2015. Pourtant, le niveau de dette publique est passé de 95,7 % (chiffres des Informations Rapides du 25 mars 2016) à 96,1 %, une baisse conséquente, due à l'importante révision à la baisse du PIB 2015, vous le comprendez par la suite.

Extrait Insee IR 17 mai 2016


http://www.insee.fr/fr/indicateurs/ind37/20160325/DeficitAPU_20160325_v2.pdf

Dans la transmission des données du déficit et de la dette pour 2015 -1 ère notification d'Eurostat du 21 avril 2016, le niveau du PIB 2014 s'affichait déjà à 2 140,0 milliards d'euros. Cette révision à la hausse date donc d'en fait de près d'un mois.

http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7236001/2-21042016-AP-FR.pdf/01c19854-278f-4bd9-af8f-07eddf2c625c

Extrait Eurostat notification 21 avril 2016


En revanche, le niveau du PIB 2015 s'élevait à 2 190,1 milliards d'euros.

Le déficit 2015 (77,4 milliards d'euros) n'a pas évolué depuis les Informations Rapides de l'Insee du 25 mars 2016. La dette publique 2015 (2 097,1 milliards d'euros) a légèrement augmenté depuis les Informations Rapides de l'Insee du 25 mars 2016.

Avec ce niveau de PIB 2015 à 2 190,1 milliards d'euros, on retrouve les poids en PIB de déficit (-3,5) et de dette publique (95,7) publiés lors des Informations Rapides de l'Insee du 25 mars 2016.

C'est donc la révision à la baisse de 9 milliards d'euros du PIB 2015 (2 190,1 à 2 181,1) qui entraîne une hausse du poids de la dette qui passe de 95,7 à 96,1 % du PIB.

Bizarrement, l'Insee ne s'épanche pas sur cette révision à la baisse du PIB 2015 qui est supérieure (9 contre 7,6) en valeur à la révision à la hausse du PIB 2014.

Curieusement sinon, l'interrogation le 18 mai 2016 de la base de données Eurostat fournit les valeurs suivantes de PIB :
- PIB 2014 2 132,4 milliards d'euros
- PIB 2015 2 183,6 milliards d'euros

http://ec.europa.eu/eurostat/fr/data/database

Extrait Eurostat base de données 17 mai 2016


Eurostat qui publie depuis le 21 avril 2016 un PIB 2014 de 2 140 milliards d'euros n'a pas mis à jour sa base de données puisqu'elle affiche le PIB 2014 de 2 132,4, chiffre Insee du 25 mars 2016.

Quant au PIB 2015, le chiffre de 2 183,6 milliards d'euros ne correspond ni au 2 181,1 de l'Insee du 17 mai 2016 ni au 2 190,1 d'Eurostat du 21 avril 2016.

C'est donc le bal des chiffres du PIB.

Dans la presse, l'Insee semble avoir réussi à ne pas susciter l'intérêt pour la forte révision à la baisse du PIB 2015 :

- Les Echos, Guillaume de Calignon, La croissance 2014 fortement revue à la hausse par l’Insee
http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/021937023185-linsee-revise-a-la-hausse-le-deficit-2015-et-la-croissance-2014-1222397.php

- Boursier.com La croissance de l'économie française revue en hausse... en 2014
http://www.boursier.com/actualites/economie/la-croissance-de-l-economie-francaise-revue-en-hausse-en-2014-31558.html

Boursier.com se fait même avoir par la présentation de l'Insee en écrivant que le PIB 2015 est révisé en légère baisse en lien avec la légère hausse du déficit public de 3,5 à 3,6 %. D'ailleurs, si la croissance 2015 est inchangée (en hausse de 1,2 %) c'est donc que le déflateur est revu bien à la baisse.