14. Autorité de la concurrence. Achat de magasins Leader Price par ALDI. Le niveau de concurrence de l'opération réalisée est inférieur à celui de l'opération autorisée

L'article fait partie des révélations des Groupe Casino PAPERS, une série de 14 articles à découvrir.
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2021/04/28/38945098.html

Le 17 novembre 2020, l'Autorité de la concurrence autorise le rachat de 554 magasins Leader Price et 2 supermarchés Casino sous réserve que 9 magasins soient cédés : 5 magasins Leader Price et 4 magasins Aldi.

https://www.autoritedelaconcurrence.fr/fr/communiques-de-presse/operation-aldi-leader-price-lautorite-autorise-le-rachat-de-554-magasins

L'opération avait été notifiée le 5 octobre 2020, le communiqué de l'Autorité évoquant un parc de magasins Leader Price de 640 magasins en métropole.

Dans deux articles sont listés les magasins Leader Price :

- rachetés par Aldi le 30 novembre 2020
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2021/01/07/38746345.html
Au 3 mai 2021, 542 magasins identifiés sur un total théorique de 554

- non rachetés par Aldi le 30 novembre 2020
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2021/04/15/38921143.html
Décompte au 3 mai 2021 : 78 magasins identifiés sur un total théorique de 90.

Des risques d'atteinte à la concurrence ont été détectés par l'Autorité de la concurrence dans 9 zones de chalandise. Des repreneurs doivent être trouvés pour les 9 magasins identifiés.

« L'opération était susceptible d'atténuer l'animation concurrentielle, et risquait d’entraîner des hausses des prix ou d’appauvrir la diversité de l’offre au détriment du consommateur, compte tenu de la part de marché cumulée des parties (supérieure à 40 %) ou de la création d’un duopole dans la zone ».

L'Autorité de la concurrence écrit : « protéger les intérêts des consommateurs sur les marchés concernés ».

LSA Conso ne s'y trompe pas, en titrant Le rachat de Leader Price par Aldi validé sous réserve de cessions minimes.

https://www.lsa-conso.fr/le-rachat-de-leader-price-par-aldi-valide-sous-reserve-de-cessions-minimes,365318

« Une condition assez peu contraignante compte tenu de l’ampleur du dossier, et acceptée, on l'imagine sans sourciller, par Aldi ».


Mais voilà que le 22 décembre 2020, la CGT rapporte que 31 magasins sur les 119 de la société Leader Price Exploitation rachetée le 30 novembre 2020 devraient être fermés.

copie écran communiqué de presse CGT

14



InvestigationFin publie alors le 25 décembre 2020 Opération Leader Price - Aldi. Un épisode qui tourne au vinaigre.
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2020/12/25/38724827.html

BFM avait fourni la liste des 31 magasins annoncés à la fermeture.

https://www.bfmtv.com/economie/quels-seront-les-31-magasins-leader-price-fermes-par-aldi_AN-202012230168.html

La direction d'Aldi, interrogée par certains médias, s'est justifiée en expliquant avoir pris cette décision pour des raisons de concurrence et de trop grande proximité avec le réseau Aldi.

La première raison avancée par Aldi est un camouflet pour le travail de l'Autorité de la concurrence.

Les mesures prises le 17 novembre 2020 sont jugées insuffisantes par le Groupe ALDI lui-même, qui décide moins d'un mois après de se séparer de 31 magasins pour des raisons trop grande proximité avec son réseau.

On croit rêver !

Les règles directives de l'Autorité de la concurrence sont-elles trop laxistes pour permettre une telle situation de se produire ?

En tout état de cause, il y a une règle qui elle n'est pas respectée.

Dans la mesure où Aldi décide de fermer 31 magasins, l'opération réalisée in fine est différente de celle notifiée.

Or les règles de l'Autorité de la concurrence sont ainsi formulées :

« Si aucune disposition ne limite dans le temps la validité des autorisations accordées par l’Autorité, les opérations doivent néanmoins être réalisées dans un délai raisonnable et, en toute hypothèse, sans subir de modifications de droit ou de fait. Si un projet est autorisé, mais subit des modifications significatives avant sa réalisation, la décision d’autorisation n’est plus valable. En effet, dans ce cas, l’Autorité se sera prononcée sur un projet différent de celui qui a été réalisé concrètement. La partie notifiante est donc invitée à notifier à nouveau l’opération, avant sa réalisation, afin d’obtenir l’autorisation du projet qui sera réellement mis en oeuvre. »

https://www.autoritedelaconcurrence.fr/sites/default/files/Lignes_directrices_concentrations_2020.pdf

L'Autorité de la concurrence pourrait arguer du fait que les cessions étant intervenues en droit le 30 novembre 2020, les fermetures annoncées après cette date ont lieu après la réalisation de l'opération.

Un peu trop facile et pas dans l'esprit du tout. Car les directives évoquent bien la notion de projet réellement mis en oeuvre.

Car l'esprit, c'est de préserver le niveau de la concurrence.

Or, en fermant 31 magasins, le niveau de concurrence est diminué relativement à une opération non autorisée.  Et le projet réellement mis en oeuvre subit des modifications significatives.

La deuxième raison avancée par Aldi n'est pas vraie partout.

InvestigationFin était en mesure d'analyser magasin par magasin la situation et dès le 25 décembre 2020, la proximité avec le réseau Aldi n'était pas confirmée pour 4 magasins :

- Leader Price Rue de Morlaix, 29520 Châteauneuf-du-Faou
- Leader Price 13 Rue Charles de Gaulle, 88400 Gérardmer
- Leader Price Route de Lignières, 18200 Orval
- Leader Price Partenay 32 Boulevard du Parnasse, 79200 Châtillon-sur-Thouet

Des délégués CGT ont rapporté à la presse qu'une centaine de fermetures était dans les tuyaux en tout.

Le suivi de l'évolution du parc de magasins Leader Price depuis décembre 2020 permet de confirmer qu'en effet le niveau de concurrence après réalisation est sensiblement diminué.

Dans de nombreux cas, ce n'est pas le magasin Leader Price qui ferme, c'est le magasin Aldi proche qui ferme et s'installe à la place de l'ancien magasin Leader Price.

Diminuant ainsi le niveau de concurrence si l'opération n'avait pas eu lieu.

Un consommateur, au lieu d'avoir avant un magasin Aldi et un magasin Leader Price à proximité, n'en aura plus qu'un. Et si ces deux magasins n'étaient pas proches, c'est carrément un magasin qui disparaît dans la zone de chalandise.

Quelle est l'ampleur de ce phénomène ?

* 31 magasins Leader Price de Leader Price Exploitation prévus pour être fermés

* magasins Leader Price devant être fermés (9 identifiés)

- REVIN (08500) 15 rue Gambetta ; société LEADER PRICE REVIN ; selon presse 16 février 2021 le Leader Price va fermer

- REVEL (31250) Boulevard Denfert Rochereau ; société REVEL DISCOUNT ; selon presse possible fermeture ; Aldi estimé à 1 km

- CASTELCULIER (47240) Rond point de Trignac ; société REDON DISTRI ; 1 Aldi à 200 mètres ;  selon presse le Leader Price serait fermé en octobre 2021 et ne sera pas remplacé par Aldi

- BOE (47550) Zac de Fabas ; société FABAS DISTRI ; source presse du 19 janvier 2021 devrait fermer en octobre 2021 ; pas de Aldi identifié aux alentours ; Leader Price devenu Aldi au RCS ;

- AVRANCHE (50300) Centre Commercial Pont sous Avranches ; société LEADER PRICE INDRE ET LOIRE ; selon presse du 8 mars 2021 le magasin Leader Price va fermer ; les salariés seront repris pour le magasin Aldi en cours de construction rue Division Leclerc

- BIRON (64300) ZAC de la Plaine des Bois ; société BIRODIS HARD DISCOUNT ; source presse du 20 janvier 2021 devrait fermer en juillet 2021 ; Leader Price devenu Aldi au RCS ; pas de Aldi identifié aux alentours ;

- CASTRES (81100) 152 rue Soeur Audenet ; société CASTEDIS HARD DISCOUNT ; selon presse le magasin fermerait ; Leader Price devenu Aldi au RCS ;

- MAZAMET (81200) 14 Place Gambetta ; société MAZAMET DISCOUNT ; selon presse devrait fermer en octobre 2021 ; Aldi ayant un magasin sur le Boulevard du Thoré à Aussillon ; Leader Price devenu Aldi au RCS

- LAVAUR (81500) Lieu Dit Bois de Lavaur RD 87 ; société LAVAUDIS HARD DISCOUNT ; selon presse incertitude sur un remplacement par Aldi

* magasins Leader Price transformés en Aldi en lien avec la fermeture d'un magasin Aldi (6) :

- TERGNIER (02700) Rue Raymond Poincaré ; société LEADER PRICE EXPLOITATION ; selon presse le magasin ALDI de BEAUTOR ferme le 20 avril 2021 ; distance entre les 2 magasins estimée à 2 km environ

- PAMIERS (09100) Route de Mirepoix ; société ECOMAG ; selon presse le magasin va être remplacé par Aldi, le magasin Aldi situé à 4 km va fermer

- VAUCELLES (14400) RN13 rue de Cherbourg ; société LEADER PRICE VAUCELLES ; presse ouverture le 15 avril 2021, plus grand (988 m2) ; Aldi était seulement locataire dans ses anciens locaux (750 m2) dans le centre Emeraude Bayeux

- FONTAINE LES DIJON (21121) Rue des Prés Potets ; société LEADER DISTRIBUTION FONTAINE ; presse réouverture en Aldi le 10 mars 2021 ; selon presse le magasin Aldi d'AHUY a été définitivement fermé ; selon Linéaires du 17 mars 2021 magasin transformé en Aldi

- BAYONNE (61400) Place des Gascons ; société DISCROIX HARD DISCOUNT ; selon presse du 6 février 2021 Aldi a déménagé pour s'installer à la place du Leader Price, surface de vente augmentée de 740 à 990 m2

- CHÂLON SUR SAÔNE (71100) 35 avenue Nicephore Niepce ; société LEADER DISTRIBUTION NIEPCE ; selon presse ouverture en Aldi fin février 2021 ; fermeture du Aldi du 19 avenue Monnot proche de 2 km environ ; selon Linéaires du 17 mars 2021 magasin transformé en Aldi

Ce n'est que fin 2021 que l'ampleur totale de la modification du projet réellement réalisé pourra être pointée.

Néanmoins, avec 46 modifications déjà identifiées au 19 avril 2020, le projet réellement réalisé est déjà modifié à 8,4 % : 46 / 545

L'Autorisation aurait dû et devrait prendre des mesures pour annuler l'opération autorisée et repartir d'une feuille blanche. Manifestement les intérêts économiques des parties prenantes ont primé sur l'intérêt du niveau de concurrence pour les consommateurs.


Même le travail de l'Autorité de la concurrence sur les zones problématiques dévoilées est sujet à caution.

Rappel de l'article du 25 décembre 2020 :

La zone de Lanton est censée comporter un magasin Aldi, un magasin Leader Price et un concurrent.

Les règles pour l'analyse concurrentielle sont les suivantes pour les magasins situés en province hors grandes villes : les zones d'analyse sont déterminées à partir d'un trajet en voiture de 15 minutes autour des magasins cibles lorsque les surfaces sont supérieures à 400 m².

Leader Price est avenue de la Libération à Lanton et Aldi est avenue du Vieux Bourg à Audenge à 3,7 km soit 5 mn en voiture d'après ViaMichelin.

15



Un Intermarché super est situé à Lanton, très proche du Leader Price.

15



Sauf qu'il existe d'autres magasins concurrents à moins de 15 minutes en voiture :

- Carrefour Express à Andernos-les-Bains à 4,9 km soit 8 mn en voiture ;
- Casino supermarché à Andernos-les-Bains à 7,2 km soit 12 mn en voiture
- Intermarché super à Andernos-les-Bains à 7,1 km soit 11 mn en voiture

copies écran

15

15

15



L'Autorité de la concurrence semble avoir volontairement omis 3 magasins concurrents sans l'expliquer. Cette façon de procéder n'est pas correcte et il devrait être imposé que l'Autorité détaille magasin par magasin son procédé afin que la transparence de ses décisions puisse être suffisante.

La zone de Brassac les Mînes pose également problème.

La part de marché cumulée des parties excède 40 %. Dans sa décision, les 3 magasins de la zone sont un Aldi, un Leader Price et un concurrent Intermarché, tous situés à Brassac les Mînes.

Sauf qu'il y a également deux magasins concurrents situés à moins de 15 minutes en voiture :

- un Super U à Saint-Germain-Lembron à 11,4 km soit 11 mn en voiture ;
- un Intermarché à Cohade à 11,7 km soit 12 mn en voiture.

copies écran

15

15



La zone de Saint-Félix également.

La part de marché cumulée des parties excède 40 %. Dans sa décision, les 3 magasins de la zone sont un Aldi à Rumilly (à 6,8 km du Leader Price soit 8 mn en voiture), un Leader Price à Saint-Félix, et un concurrent Intermarché, à La Biolle (à 6,2 km du Leader Price, soit 7 mn en voiture).

Sauf qu'il y a un autre magasin concurrent situé à moins de 15 minutes en voiture :

- Carrefour Market rue des Allobroges à Grésy-sur-Aix, à 10,8 km soit 12 mn en voiture.

15



Deux autres magasins concurrents sont à moins de 15 mn mais par autoroute.

Par conséquent, pour 3 des 9 zones problématiques recensées par l'Autorité de la concurrence les règles d'identification des magasins concurrents ne semblent pas respectées.