Une méthode de recours à des huissiers inacceptable pour la liberté d'informer

 

InvestigationFin adhère à la position exprimée dans Mediapart par Martine Orange dans son article (payant) du mardi 8 décembre 2020 Fusion avec Suez : Veolia veut bâillonner les critiques.

https://www.mediapart.fr/journal/economie/081220/fusion-avec-suez-veolia-veut-baillonner-les-critiques?onglet=full

L'envoi d'huissiers constitue une « manœuvre d'intimidation » et illustre une « grave dérive actuelle contre la liberté d'expression » .

Mais il convient de « défendre la transparence, la sincérité, l'absence de conflits d'intérêts » .

 

Seuls quelques noms d'experts connus

 

D'après Le Point du 8 décembre (Les curieuses méthodes de Veolia),ils seraient « plusieurs dizaines (le chiffre est secret) d'experts » à avoir reçu une « lettre comminatoire » .

https://www.lepoint.fr/economie/les-curieuses-methodes-de-veolia-08-12-2020-2404846_28.php

Seuls quelques noms ont été sortis dans la presse : Julien Icard, Elie Cohen, Marc Laimé.

https://www.marianne.net/economie/economie-francaise/rachat-de-suez-le-coup-de-semonce-de-veolia-contre-des-experts-mediatiques

https://www.nouvelobs.com/economie/20201208.OBS37218/info-obs-le-coup-de-pression-de-veolia-pour-intimider-l-economiste-elie-cohen.html

https://www.usinenouvelle.com/editorial/veolia-chercherait-il-a-intimider-nos-experts.N1037929

https://www.liberation.fr/france/2020/12/08/veolia-s-en-prend-aux-commentateurs-du-rachat-de-suez_1808043

 

Le cas des experts d'Altermind

 

Le 30 septembre 2020, visiblement bien informés, Intelligence Online écrivait que Suez s'appuyait sur « Mathieu Laine, polémiste et spécialiste de la production d'études ad hoc et de tribunes, avec son cabinet Altermind ».

https://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-affaires/2020/09/30/accusations-de-hacking-et-filatures-fantomes--la-guerre-entre-suez-et-veolia-vire-a-la-paranoia

D'après une présentation, Altermind, pour accompagner ses clients, met en avant un « modèle unique » qui « repose sur une plate-forme d'experts universitaires de premier plan qui interagissent avec des consultants expérimentés et aux compétences fortes et reconnues. »

 

Justement Intelligence Online a identifié certains des experts d'Altermind qui auraient oeuvré pour Suez : Olivier Babeau, Olivier de Maison Rouge, Bruno Alomar. Et il y en aurait d'autres.

Le 30 août, Bruno Alomar dans Les Echos : Opinion | Concurrence : Veolia et Suez, l'impossible fusion.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-concurrence-veolia-et-suez-limpossible-fusion-1241239

Le 7 septembre, Olivier Babeau, dans Les Echos : Opinion | OPA de Veolia sur Suez : modérons notre enthousiasme.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/opinion-opa-de-veolia-sur-suez-moderons-notre-enthousiasme-1239891

Le 8 septembre, Bruno Alomar à nouveau, cette fois dans L'Opinion : «Veolia-Suez: ne pas abuser de la notion de champion national»

https://www.lopinion.fr/edition/economie/veolia-suez-ne-pas-abuser-notion-champion-national-tribune-bruno-223107

Le 22 septembre, Olivier de Maison Rouge, dans Causeur : Fusion Veolia-Suez: ne brisons pas la dynamique vertueuse de la concurrence. Le projet de rachat de Suez porté par Veolia concentre les inquiétudes.

https://www.causeur.fr/fusion-veolia-suez-182079

Même argument, la « course au gigantisme » est à nouveau dénoncée.

Les Echos, L'Opinion, des médias dans lesquels Altermind a un accès illimité que ce soit par Mathieu Laine ou bien son associé Erwan Le Noan.

 

Le cas d'Olivier Babeau intrique. Car il a changé d'avis en quelques jours.

 

Le 31 août 2020, il était l'invité, tout comme Elie Cohen, de l'émission Les Experts sur BFM Business.

https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/les-experts/les-experts-veolia-suez-futur-leader-de-la-transition-ecologique-31-08_VN-202008310106.html

Voilà ce qu'Olivier Babeau pensait de l'opération Veolia Suez :

« moi je trouve quand même que c'est un signal intéressant parce que ça fait 10 ans qu'on en parle ... cela a failli arriver en 2012 ... et donc il y a forcément la question de l'autorité de la concurrence, elle sera probablement réglée en laissant les activités eau en France, mais je pense que il y a un signal de changement de doctrine du point de vue de la création de géants nationaux moi je vois plutôt comme un signal positif ; en dehors des synergies qui probablement existent et sont nue bonne idée, et puis ce sont des marchés qui se développent et qui sont pas en Europe, c'est justement intéressant de développer ses capacités à l'extérieur, et quant on voit effectivement répétons-le, je crois que c'était hier, si on prend la somme des capitalisations technologiques américaines c'est plus grand que toutes les capitalisations boursières européennes, donc on est vraiment dans des différences de poids qui sont absolument extraordinaires et c'est ce très bon livre de Thomas Philippon The Great Reversal qui explique ... que les Etats-Unis avaient abandonné leur politique anticoncurrentielle traditionnelle pour laisser les géants grossir, ce n'est pas forcément une bonne chose du point de vue de la planète .. du point de vue européen ce qui est dommage c'est qu'on a été trop vertueux de ce point de vue là et que peut-être maintenant il faut accepter l'idée qu'on peut essayer de faire des champions mondiaux c'est peut-être une bonne idée donc c'est peut-être un premier signal de changement de doctrine »

Olivier Babeau y voyait un signal positif.

Une semaine plus tard, dans Les Echos, il semblait avoir changé d'avis : « Saluée par les commentateurs, l'offensive de Veolia sur Suez n'est pas nécessairement une bonne opération, estime Olivier Babeau. Une OPA hostile n'est par définition pas une bonne façon de commencer une relation. Et dans l'histoire, nombre de fusions se sont soldées par des échecs. »

 

Entre-temps, un petit contrat entre Suez et Altermind ?