Une revue des résultats est effectuée comparativement aux résultats du troisièmetrimestre 2017, avec une importance particulière accordée à la partie Fixed Income de la Banque de Financement et d'Investissement.

Doivent suivre dans une deuxième partie les banques suivantes : Crédit Suisse Deutsche Bank, RBS, Barclays, HSBC, BNP Paribas, UBS et Société Générale.

Les aspects suivants vont être abordés :

- évolution des résultats relativement au troisième trimestre 2017 ;
- analyse spécifique sur les activités de Fixed Income.

Je précise que mon approche de revue analytique des résultats n'aborde pas ou très peu la problématique de la liquidité et du bilan. N'hésitez pas à recouper le contenu de cet article pour y détecter des anomalies ou pour l'améliorer, merci d'avance.

Revue des résultats du troisième trimestre 2017 partie 1 :
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2017/10/23/35798657.html
Revue des résultats du troisième trimestre 2017 partie 2 :
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2017/11/07/35845827.html

Synthèse

2017 Q3 20,3 Md$ 2017 Q4 - 12,9 Md$ (avec effet Tax Cuts & Job Acts -32,9 Md$ ) donc + 20,0 Md$ hors effet Tax Cuts & Job Acts
Citi est principalement affecté par le Tax Cuts & Job Acts : effet de - 22 Md$, puis Goldman Sachs (effet de - 4,4 Md$).

JP Morgan 12 janvier 2018 Résultat net 4,2 milliards de dollars (- 2,5/ Q3 2017)

Impact de la loi Tax Cuts & Job Acts (-2,4) dont - 1,9 en effet impôts et - 0,5 en autres revenus ; baisse des revenus en Fixe Income (-1,0 dont - 0,25 TCJA) compensé par la baisse des rémunérations (+0,2) et un effet impôt lié (+ 0,8). Les impacts TCJA s'expliquent notamment par le rapatriement de 3,7 Md$ de bénéfices réalisés à l'étranger.

Citi 16 janvier 2018 Résultat net - 18,3 milliards de dollars ( - 22,4 / Q3 2017)

Baisse des revenus (-0,9) dont -0,5 en Fixe income - 0,6 non-récurrence cession business analytics en fixed income ; Effet d'une charge fiscale unique liée à la réforme fiscale (- 22,0) : 19 Md$ mesure de la DTA liée à la baisse de l'IS ; 3 Md$ lié au rapatriement de bénéfices réalisés à l'étranger.

Bank of America 17 janvier 2018 Résultat net 2,4 milliards de dollars ( - 3,1 / Q3 2017)

Effet de la réforme fiscale : baisse du résultat de 2,9 Md$ : dont 0,9 réévaluation de certains investissements en énergie favorisés fiscalement en autres revenus ; dont 1,9 Md$ de dépense fiscale lié notamment à la réévaluation d'actifs et de passifs d'impôts différés.
Sinon baisse des revenus en Fixe income (-0,5) et autre effet impôt cette fois favorable (+0,4) restructuration de certaines filiales.

Goldman Sachs 17 janvier 2018 Résultat net -1,9 milliard de dollars (- 4,1 / Q3 2017)

Effet de la réforme fiscale Tax Cuts & Jobs Act : hausse de la dépense fiscale de 4,4 Md$ dont 3,32 rapatriement 1,08 mesure des actifs d'impôt différés
Baisse des revenus en market making (-0,9) compensée par la hausse en banque d'investissement (+0,35), effet positif de la baisse des rémunérations (+1,0), le ratio de rémunération ayant bien diminué entre celui après 9 mois (40 %) et celui après 12 mois (37 %), hausse des dépenses hors rémunération (-0,4).

Morgan Stanley 18 janvier 2018 Résultat net 0,7 milliard de dollars (- 1,1 / Q3 2017)

Effet Tax Cuts & Jobs Act : dépense fiscale totale de 1,2 Md$.

Cumul des profits : 2017 Q4 - 12,9 Md$ 2017 Q3 20,3 Md$ 2017 Q2 19,8 Md$ 2017 Q1 19,7 Md$ 2016 Q4 19,0 Md$ 2016 Q3 18,9 Md$

1) Comparaison des résultats par rapport au troisième trimestre 2017

2017 Q4 Tableau 1


GS (Net Revenues, including net interest income) JPM (Total net Revenue Managed Basis) Citi (Total Revenues, net of interest expense) BoA (Total revenue, net of interest expense Managed Basis) MS (Net revenues)
ns non significatif, inférieur à 0,05.
Normes comptables : FASB
Données chiffrées en milliards de dollars
T pour Trimestre et Q pour Quarter (trimestre en anglais)
Pour les profits ou pertes : attention aux chiffres différents entre résultat net du Groupe et résultat net après attribution des intérêts minoritaires

JP Morgan managed revenues Q4 2017 25,5 Md$ Q3 2017 26,2 Md$ net income Q4 2017 4,2 Md$ Q3 2017 6,7 Md$

Les Net Revenues (on a managed basis) diminuent de 0,75 milliard de dollars :

+ 0,05 en Consumer & Community Banking (12,05 Md$)
- 1,1 en Corporate & Investment Bank (7,5 Md$) ; dont - 0,95 en Fixed Income Markets (2,2 Md$) en raison d'une faible volatilité;
+ 0,2 en Commercial Banking (2,35 Md$) ;
+ 0,15 en Asset Management (3,4 Md$) ;
- ns en Corporate Private Equity (0,2 Md$)

Le résultat net diminue de 2,5 Md$, ce qui s'explique ainsi :

- 1,15 baisse des net revenues (reported basis) ; dont - 0,8 transactions principales (1,9 Md$) dont - 0,5 autres (0,45 Md$) impact TCJA dont - 0,15 cartes (1,1 Md$) ; dont + 0,25 revenus d'intérêts nets (13,05 Md$)
+ 0,15 baisse des dotations aux provisions de pertes sur crédits (1,3 Md$) ;
+ 0,2 baisse des charges de rémunération (7,45 Md$)
+ ns occupency expenses (0,9 Md$) ;
- 0,35 hausse dans les technology communications equipment expenses (- 0,05), professional and outside services (- 0,25), marketing (- ns) 4,75 Md$ ;
- 0,15 hausse des autres charges (1,5 Md$) ; dont + 0,1 litiges (2017 Q3 produit de 107 M$ 2017 Q4 produit de 207 M$) ;
- 1,2 effet de l'imposition sur les bénéfices (4,0 Md$) dont - 1,9 Md$ impact estimé loi TCJA Tax Cuts & Jobs Act

L'évolution du résultat net par activité est la suivante :

+ 0,1 Consumer & Community Banking (2,65 Md$) ; dont + 0,3 baisse provision pour pertes de crédit
- 0,25 Corporate & Investment Bank (2,3 Md$) ; dont + 0,8 effet impôt (0,5) dont + 0,3 rémunérations (2,0)
+ 0,1 Commercial Banking (0,95 Md$) ;
- ns Asset Management (0,65 Md$) ;
- 2,4 Corporate Private Equity ( - 2,35 Md$) dont - 2,3 effet impôts (2,35) dont -2,7 impact estimé loi TCJA

Bank of America Revenues net of interest expense managed basis Q4 2017 20,7 Md$ Q3 2017 22,1 Md$ net income Q4 2017 2,4 Md$ Q3 2017 5,6 Md$

Les revenus d'activité du quatrième trimestre 2017 ont diminué de 1,4 milliard de dollars par rapport au troisième trimestre 2017 :

+ 0,2 en Consumer Banking (2017 Q4 8,95 Md$) ;
+ 0,05 en GWIM gestion de fortune et d'actifs (2017 Q4 4,7 Md$) ;
+ 0,05 en Global Banking (2017 Q4 5,0 Md$) ;
- 0,5 en Global Markets (2017 Q4 3,4 Md$), dont - 0,45 en FICC trading (1,7 Md$)
- 1,15 en All Other (2017 Q4 - 1,35 Md$) dont - 0,9 en autres

Le résultat net diminue de 3,05 milliards de dollars :

1) par nature de charge

- 1,4 baisse des Revenues net of interest expense (20,45 Md$) dont - 0,7 trading (1,15 Md$) ; dont - 0,95 autres revenus (- 0,38 Md$) dont + 0,3 revenus d'intérêts nets (11,45 Md$)
- 0,15 hausse dotation aux provisions pour pertes de crédit (1,0 Md$) ;
+ 0,2 baisse des charges de personnel (7,55 Md$) ;
- 0,1 hausse des autres charges (2017 Q4 5,75 Md$)
- 1,6 effet de l'impôt sur les bénéfices (Q4 3,8 Md$) dont - 1,9 Md$ effet Réforme fiscale ; dont + 0,4 Md$ restructuration de certaines filiales

2) par Business Segment

+ 0,1 en Consumer Banking (2017 Q4 2,2 Md$) ;
- 0,05 en GWIM gestion de fortune et d'actifs (2017 Q4 0,75 Md$) ;
- 0,1 en Global Banking (2017 Q4 1,7 Md$) ;
- 0,35 en Global Markets (2017 Q4 0,4 Md$),
- 2,7 en All Other (2017 Q4 -2,65 Md$) dont - 1,75 effet impôts (Q4 0,95 Md$)

Citi US GAAP revenues Q4 2017 17,3 Md$ Q3 2017 18,2 Md$ net income Q4 2017 -18,3 Md$ Q3 2017 4,1 Md$

Baisse des « revenues » de 0,9 Md$ entre le troisième et quatrième trimestre 2017 qui s'explique ainsi :

- ns Global Consumer Banking (8,4 Md$) ;
- 1,15 Institutional Client Group (8,1 Md$) ; dont - 0,45 en Fixed Income Markets (2,4 Md$) faible volatilité ; dont - 0,2 actions car perte dans les dérivés de 130 M$ sur un seul client ; dont - 0,6 non récurrence en autres (0,4 Md$) cession du business analytics en fixed income pour 580 M$
+ 0,25 en Autres / Corporate (0,75 Md$)

La baisse du résultat net de 22,4 milliards de dollars se décompose ainsi :

+ 0,15 Global Consumer Banking (1,35 Md$), dont + 0,35 provision pour pertes de crédit
- 0,85 Institutional Client Group (2,2 Md$) ; dont - 0,45 provision pour pertes de crédit dont + 0,25 dépenses dont + 0,5 effet impôts
- 21,8 en Autres / Corporate (- 21,7 Md$) dont - 21,8 effet impôts (-21,65)

Autre décomposition pour comprendre l'évolution de - 22,4 Md$ :

- 0,9 baisse des « revenues » ; dont - 0,2 revenus d'intérêts nets - 0,75 transactions principales (1,4 Md$) ; + 0,25 autres (0,5 Md$) ;
- 0,05 hausse des provisions pour pertes liées au crédit (2,05 Md$) ;
+ 0,1 baisse des dépenses opérationnelles (10,1 Md$), dont rémunérations + 0,4 (4,9 Md$) dont autres - 0,35
- 21,4 effet de l'évolution de l'impôt sur les bénéfices (23,25 Md$)

Goldman Sachs Net revenues including net interest income Q4 2017 7,8 Md$ Q3 2017 8,3 Md$ Net earnings Q4 2017 - 1,9 Md$ Q3 2017 2,1 Md$

Les Net Revenues ont diminué de 0,5 Md$ entre le troisième et quatrième trimestre 2017 :

+ 0,35 banque d'investissement (2,15 Md$) ;
+ 0,15 Investment management (1,55 Md$) ;
+ 0,05 Commissions and fees (0,75 Md$) ;
- 0,9 market making (1,2 Md$) ; - 0,45 en Fixed Income (Q4 1,0 Md$) ; dont - 0,35 actions ordres clients
- 0,3 other principal transactions (+ 1,25 Md$) ;
+ 0,15 revenus d'intérêts nets (0,9 Md$).

Les profits ont diminué de 4,05 Md$ par rapport au troisième trimestre 2017 :

- 0,5 baisse des Net revenues ;
+ 1,0 baisse des rémunérations (2,15 Md$) ; ratio de rémunération 2015 37,5 %  2016 38,1 % 2017 9 mois 40 % 2017 37 %
- 0,4 hausse des dépenses hors rémunération (2,55 Md$) dont - 0,15 autres ; dont + ns niveau charges litiges (2017 Q4 9 M$ 2017 Q3 18 M$)
- 4,2 effet charge d'impôt sur les bénéfices (5,05 Md$), taux effectif 2017 22,0 % hors Tax Legislation 2016 28,2 %

Morgan Stanley Net Revenues Q4 2017 9,5 Md$ Q3 2017 9,2 Md$ net income Q4 2017 0,7 Md$ Q3 2017 1,8 Md$

Hausse des Net Revenues entre le troisième et quatrième trimestre 2017 de 0,3 Md$ qui s'explique ainsi :

par nature de revenus d'une part
+ 0,15 banque d'investissement (1,55 Md$)
- 0,45 revenus du trading (2,25 Md$) ;
+ 0,15 transactions dans les investissements (0,35 Md$) ;
+ 0,15 commissions (1,065 Md$) ;
+ 0,1 asset management (3,1 Md$) ;
+ ns autres revenus ne provenant pas des intérêts (0,2 Md$) ;
+ 0,2 revenus des intérêts nets (1,0 Md$).

par division d'autre part
+ 0,15 en Institutional Securities (4,5 Md$) dont - 0,35 en Fixed income de Sales & Trading (0,8 Md$) ;  dont + 0,15 Investment banking ; dont  + 0,15 revenus d'intérêts nets
+ 0,2 en Wealth Management Group (4,4 Md$) ;
- 0,05 en Investment Management (0,65 Md$).

Le résultat net diminue de 1,1 Md$ :

+ 0,3 hausse des Net Revenues ;
- 0,1 hausse des rémunérations (4,3 Md$) ; ratio 2015 46 % ; 2016 46 % ; 2017 45 %
- 0,2 autres dépenses opérationnelles (2,75 Md$) ;
- 1,05 évolution de la charge d'imposition sur les sociétés (2017 Q4 1,75 Md$)

2) Comparaison des PNB des activités de Fixed Income par rapport au troisième trimestre 2017

2017 Q4 Tableau 2


JP Morgan Q4 2017 2 217 M$ Q3 2017 3 164 M$

Citi Q4 2017 2 413 M$ Q3 2017 2 877 M$

Bank of America en Sales & Trading Revenue Q4 2017 1 709 Md$ Q3 2017 2 166 Md$
chiffres hors DVA

Goldman Sachs Q4 2017 1 003 M$ Q3 2017 1 452 M$

Morgan Stanley en Sales & Trading Revenue Q4 2017 808 M$ Q3 2017 1 167 M$