Le chantier de réhabilitation de la Maison de la Radio à Paris est en cours. Mais combien coûte-t-il ?

Difficile de le savoir car aucun chiffre actualisé n'est publié.

Ce que confirmait le 11 juillet 2012 le rapport n°658 au nom de la commission des finances du Sénat au titre du règlement des comptes 2011 :

"Il est regrettable que la justification au premier euro ne soit pas plus précise sur le chantier de réhabilitation de la maison de la Radio. En effet, le RAP ne fournit aucune indication sur le respect du calendrier général des travaux, sur les conséquences des dépassements éventuels, ni sur le coût actualisé du chantier."
http://www.senat.fr/rap/l11-658-2/l11-658-2_mono.html

Le dernier chiffrage de l'ensemble du coût du projet (coûts d'investissement et de fonctionnement) date de ... fin 2008 : 470 millions d'euros (euros courants), avant le début en 2009 des travaux !

A comparer aux 238 millions d'euros (euros 2004) de l'IGF en juillet 2004

Depuis fin 2008, et malgré de nombreux problèmes qui sortent dans la presse notamment fin 2012, Radio France assure que le projet ne dérive pas financièrement.

Mais aucun chiffre n'est publié notamment sur la partie coûts de fonctionnement.

A quand un rapport de la Cour des Comptes sur le sujet !

Plan de l'article :
I. Des voix s'élèvent évoquant une dérive financière, ce que conteste Radio France
II. Historique du coût prévisionnel du projet de réhabilitation de Radio France
III. Comparaison entre les budgets annuels/réalisations annuelles d'investissement alloués au projet de réhabilitation et les coûts prévisionnels pour le projet

I. Des voix s'élèvent évoquant une dérive financière, ce que conteste Radio France

Mais, fin 2012, des voix officielles et non officielles ont commencé à évoquer une dérive des coûts :

- 22 novembre 2012, à l'occasion du Projet de Loi de Finances 2013, par la plume de Claude Belot, rapporteur spécial à la mission "Médias, livre et industries culturelles"

"Votre rapporteur spécial souhaite souligner les risques de dérive budgétaire et de calendrier du chantier de rénovation de la Maison de Radio France. En effet, d'après les réponses transmises à son questionnaire budgétaire, en septembre 2012 « un très fort risque de retard pèse sur la suite du chantier, voire une possible interruption des travaux, compte tenu du décalage du départ définitif de RFI23(*) des locaux de la Maison de Radio France et du retard pris sur les phases antérieures du chantier ».
De plus, plusieurs litiges survenus durant l'exécution des travaux, en cours de résolution, entraîneront des « surcoûts imprévus pour Radio France ».
Si le coût d'investissement prévisionnel du projet était, fin septembre 2012, stable par rapport à l'enveloppe prévue par le COM, le ministère de la Culture et de la Communication reconnaît lui-même que « le risque d'un dépassement important du budget initial est croissant »."
http://www.senat.fr/rap/l12-148-318/l12-148-31824.html

- 1 décembre 2012, article de Télérama passé inaperçu L’impossible rénovation de la Maison de la radio

"Hees ouvre le parapluie », murmurent les cassandres, persuadées que le chantier part à la dérive, tant calendaire que budgétaire. Une accusation réfutée avec la dernière énergie par Architecture Studio et par Radio France : si la facture totale est aussi élevée, ce serait à cause d'un mécanisme normal d'actualisation, lié à l'inflation et à la réévaluation des prix des matériaux – auxquels s'ajoute l'enveloppe prévue pour les honoraires, les travaux préparatoires, les imprévus, le déménagement."
http://www.telerama.fr/radio/l-impossible-renovation-de-la-maison-de-la-radio,90059.php

Dans ce ton ambiant, Radio France a cru bon de publier le 27 novembre 2012 une mise au point concernant le suivi financier du chantier de réhabilitation :

"En termes d’investissement, le budget du projet de réhabilitation de la Maison de Radio France a été arrêté à 328 M€ constants dans le COM (Contrat d’Objectifs et de Moyens) signé par l’Etat et Radio France en 2010.

L’enveloppe globale du projet est, à ce jour, maîtrisée d’autant plus que l’avancement de l’opération est à plus de 50% et que l’ensemble des marchés de travaux sont signés.

En sus de cette enveloppe relative aux dépenses d’investissements, un budget global pour couvrir les dépenses de fonctionnement sur la période 2005-2016, a été alloué pour 116 M€. Ces frais prévus dès le départ sont principalement liés à l’hébergement transitoire des équipes de la Maison de la Radio pendant les différentes phases de travaux."

Motus sur la maîtrise de l'enveloppe des frais de fonctionnement alloués au projet.

II. Historique du coût prévisionnel du projet de réhabilitation de Radio France

II.1) Juillet 2004 238 millions d'euros selon l'IGF en juillet 2004

C'est un document du PLF 2005 qui en fait référence à l'automne 2004.
http://www.senat.fr/rap/l04-074-307/l04-074-3078.html

Dès 2003 et 2004 des travaux de mise aux normes de sécurité ont été réalisés pour 13,8 millions d'euros.

Les travaux de réhabilitation sont prévus de 2005 à 2012 (durée de huit ans).

"Un audit préalable de l'inspection générale des finances conduit à l'été 2004 a évalué le besoin de financement à 238 millions d'euros sur huit ans (soit environ 30 millions d'euros par an), dont environ 60 millions d'euros au titre de surcoûts de fonctionnement liés à la location provisoire d'autres locaux."

Il est essentiel de comprendre que le coût du projet se décompose en une partie :
- coûts d'investissements environ 178 millions d'euros selon l'IGF
- coûts de fonctionnement environ 60 millions d'euros selon l'IGF

En fait, comme le raconte en février 2006 le rapport annuel 2005 de la Cour des Comptes, la première estimation du coût du projet avait été effectuée dans le schéma directeur de janvier 2004 : 176 millions d'euros de coûts et travaux en euros de 2004.

Mais l'IGF a chiffré à 238 millions d'euros 2004 le coût global du schéma directeur, la hausse provenant :
- indexation du coût des travaux sur celui de la construction
- nécessité de louer des locaux pendant la période de construction
- minoration des loyers perçus par Radio France
- charge fiscale liée à la création de nouveaux bureaux

http://www.ccomptes.fr/content/download/2347/23476/version/1/file/RadioFrance2.pdf

La Cour soulignait que le maintien dans les lieux présentait un coût supérieur à deux autres solutions. C'est pourtant celle-là qui a été choisie !

Prudente, la Cour écrit, page 636 : "Enfin, compte tenu des risques et aléas de l’opération, le budget prévisionnel sera vraisemblablement exposé à des dérives. Sans méconnaître les aléas des autres solutions, qui tenaient notamment aux conditions et délais dans lesquels la Maison de la Radio pourrait être vendue, la Cour constate que la solution retenue est la plus coûteuse et la plus difficile à mettre en oeuvre."

II. 2) Une rallonge de 10 millions d'euros évoquée dans Les Echos le 26 avril 2005

http://www.lesechos.fr/26/04/2005/LesEchos/19400-71-ECH_la-deuxieme-vie-de-la-maison-de-la-radio.htm

L'ajout d'un auditorium est évoqué, pour une rallonge de 10 millions d'euros en plus des 238 millions d'euros, que Les Echos décompose différemment du PLF 2013 :

- 145 travaux
- 93 logistique : études, opérations tiroir et hébergement provisoire

II. 3) Une première révision à la hausse en février 2007 lors de l'adoption du projet définitif 288 millions d'euros ?

Chiffre évoqué par Mme Franceschini, Directeur du développement des médias, dans le rapport annuel de performance 2007, mais non précisé.

http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/farandole/2007/rap/html/DRGPGMPRESSTRATPGM843.htm

Dans un article du filradio.com le 18 décembre 2008, ce chiffre aurait été présenté au conseil d'administration de Radio France (présidé par Jean-Paul Cluzel) en avril 2007, avant lancement de l'appel d'offres.

D'après le point 4) ci-dessous, 420 /1,46 = 288.

C'est bien 288 millions d'euros qui apparaît courant 2008 dans le PAP 2009 (projet annuel de performances), par Mme Franceschini à nouveau.

"Le COM 2006-2009 prévoyait un financement de l’investissement à hauteur de 241 millions € sur la période 2004-2013, auxquels s’ajoutaient 47 millions € au titre des coûts de fonctionnement, soit un total de 288 millions €."

Décomposition des 288 millions d'euros :

- 241 investissement
- 47 fonctionnement

http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/farandole/2009/pap/html/DBGPGMPRESSTRATPGM843.htm

II.4) Une deuxième révision à la hausse courant 2008 suite aux résultats d'appels d'offres, coût total de 420 millions d'euros courants

Sources budgétaires identiques au point 3) ci-dessus.

420 millions d'euros courants représenterait, selon le RAP 2007, 46 % de plus que les prévisions du COM 2006 - 2009, le contrat d'objectifs et de moyens entre l'Etat et Radio France signé le 21 décembre 2006.

Le fait de passer d'un calendrier de réalisation des travaux 2005-2012 à 2009-2016 n'est évidemment pas sans conséquence !

Malheureusement, le COM 2006 2009 est plutôt muet quant aux chiffres :
http://www.ddm.gouv.fr/article.php3?id_article=1247

L'information apparaît aussi courant 2008 dans le PAP 2009 (projet annuel de performances), par Mme Franceschini.

http://www.performance-publique.budget.gouv.fr/farandole/2009/pap/html/DBGPGMPRESSTRATPGM843.htm

Décomposition des 420 millions d'euros courants :

- 351 investissement
- 69 fonctionnement

Mme Franceschini évoque 70 millions d'euros de dépassements identifiés l'été 2008 suite aux derniers appels d'offres pour les travaux. Une nouvelle réévaluation est attendue pour octobre 2008.

Le chiffre de 420 millions d'euros est repris par Les Echos, dans un article du 10 octobre 2008 : La crise au secours des travaux de la Maison de la radio.
http://www.lesechos.fr/10/10/2008/LesEchos/20276-73-ECH_la-crise-au-secours-des-travaux-de-la-maison-de-la-radio.htm

Les Echos indique que l'addition aurait pu approcher les 500 millions d'euros (soit 80 de plus, alors que l'article parle de surcoût de 70 millions d'euros !), mais que des discussions menées par la direction de Radio France avec les entreprises concernées devaient permettre de ramener le surcoût à 20, soit 50 millions d'euros d'économies. Les Echos suggère que le surcoût pourrait même être nul puisque la crise financière de 2008 a inversé les rapports de force au détriment des fournisseurs.

II. 5) Réévaluation de fin 2008 : 470 millions d'euros

Un article de lefilradio.com du 19 décembre 2008 évoque l'approbation par le conseil d'administration de Radio France du lancement des travaux de réhabilitation de la Maison de la Radio, "dont le coût prévisionnel en investissement s’établit à 328 M€."
http://www.lefilradio.fr/radio-france_adoption-du-budget-2009-et-lancement-des-travaux_11171.html

Le filradio.com évoque un début des travaux au premier trimestre 2009 et une terminaison fin 2015.

Dans la décomposition précédente des 420 ME, la partie investissement était affichée à 351 millions d'euros.

L'article prétend que "le dépassement sur l'enveloppe initiale de travaux étant ainsi contenu à 13% par rapport à l’estimation présentée au Conseil d’Administration en avril 2007, avant lancement de l’appel d’offres".

A tort ! Car un dépassement de 13 % pour aboutir à 351 ME c'est une base de 290 ME ! Or, à la lecture du point 3) ci-dessus, cette base concerne également les coûts de fonctionnement.

Il aurait donc fallu comparer à une base de 241 millions d'euros d'investissement. Le surcoût est donc de 46 %.

Grossière erreur ou manipulation des chiffres ?

Dans La Tribune le 23 décembre 2012, le PDG d'alors de Radio France, Jean-Paul Cluzel, récidive :

"Au final, les investissements devaient s'élever à 328 millions d'euros. C'est certes plus que les 286 millions autorisés initialement en avril 2007, avant le lancement des appels d'offres, mais les dépassements sont inférieurs à 15 %, toutes choses égales par ailleurs."

http://www.latribune.fr/journal/archives/edition-du-2312/business-techno/107553/la-publicite-est-maintenue-pour.html

Jean-Paul Cluzel comparait des choux (328 investissements seulement) avec des carottes (286 d'avril 2007 investissements et fonctionnements) !

La provision pour aléas est portée à 19,7 millions d'euros.

En réponse à une question sur les coûts de fonctionnement, le PDG d'alors les estimait à 20 millions d'euros, représentant le location des locaux pour France Inter et la direction technique. Alors qu'en avril 2008 de tels coûts de fonctionnement étaient estimés à 69 millions d'euros !

C'est évidemment un tout autre chiffre de coûts de fonctionnement que le nouveau PDG de Radio France, Jean-Luc Hees, va produire le 6 octobre 2009 devant la commission des finances du Sénat :

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20091005/fin.html

"Il s'est félicité de la nouvelle négociation des appels d'offres qui a conduit à une économie générale de 85 millions d'euros, sans modification du projet. Il a ajouté que le budget d'investissement s'élève à 328 millions d'euros (en euros 2008) pour l'ensemble du programme, dont un surcoût d'environ 5 millions d'euros pour l'introduction d'un orgue au sein de l'Auditorium et de 8 millions d'euros pour les travaux de désamiantage. Le budget de fonctionnement s'établit, quant à lui, à 115 millions d'euros (en euros courants) sur la période 2005-2015."

328 + 115 font 443 millions d'euros !

Pendant que les PDG successifs se targuent d'avoir fait soi-disant baisser les coûts (d'investissement seulement), le coût global du projet, comprenant les coûts de fonctionnement, augmentent !

Dans les travaux parlementaires de l'automne 2009 pour le PLF 2010, le rapporteur spécial Claude Belot précise les chiffres :
- investissements 355 ME en euros courants 328 ME en euros de juin 2008 !
- fonctionnement 115 ME en euros courant
total 470 ME en euros courants

np173

http://www.senat.fr/commission/fin/pjlf2010/np/np17/np1710.html

La séquence des 355 millions d'euros courants peut être chiffrée ainsi :
2005 6 ME 2006 12 ME 2007 9 ME 2008 11 ME 2009 51 ME 2010 52 ME 2011 42 ME 2012 49 ME 2013 43 ME 2014 42 ME 2015 38 ME total 355 ME

Les travaux ont débuté le 8 juin 2009 et doivent s'achever en février 2016.

Bizarrement, le 31 août 2009, le-media.fr indique "L’ensemble des travaux devrait être terminés en 2013 pour un coût estimé de 384 millions d’euros."

2013 ? 384 ?

http://www.le-media.fr/radio-france-la-renovation-du-batiment-avance.html

L'Expansion récidive le 1 décembre 2012 dans un article sobrement intitulé La Maison de la Radio.

"Ces investissements ont un coût : la facture s'élève à plus de 384 millions d'euros, un budget revu à la hausse en 2007. Auquel se sont ajoutés le projet d'un parking souterrain (27,7 millions d'euros pour 717 voitures et 40 deux-roues) et l'installation d'un orgue (5 millions d'euros). "

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/la-maison-de-la-radio_208148.html

384 + 27,7 + 5 = 416,7 ME

Cela concernerait donc les 420 ME de réévaluation de début 2008, mais pas celle de fin 2008 de 470 ME !

Les chiffres repris par ces articles Le Media et L'Expansion sont donc périmés !

Point sur les surcoûts liés à des travaux nouveaux 50,7 ME : auditorium 10 orgue 5 désamiantage 8 parking souterrain 27,7

Le 7 juillet 2010, un rapport d'information de Mme Catherine Dumas concerne le contrat d'objectifs et de moyens entre Radio France et l'Etat pour 2010-2014.

http://www.senat.fr/rap/r09-645/r09-645.html

La décomposition de la partie investissements en euros courants est fournie, 345 millions d'euros se décomposant ainsi :
- 259,5 travaux dont ceux sous maîtrise d'oeuvre Architecture Studio
- 43,8 maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'oeuvre
- 19,7 aléas
- 5,2 divers (équipements techniques radio, taxes et redevances)

II. 6) Pas de réévaluation depuis ....

Du temps s'est écoulé.

Dans Les Echos, le 18 novembre 2011, le PDG de Radio France Jean-Luc Hees concède deux mois de retard à cause des intempéries mais affirme respecter l'enveloppe budgétaire de 328 millions d'euros (valeur juin 2008).

http://archives.lesechos.fr/archives/2011/lesechos.fr/11/18/0201751656672.htm

Motus sur les coûts de fonctionnement ! Comme lors de la mise au point du 27 novembre 2012 par Radio France citée en début d'article.

Les critiques sur les travaux réalisés commencent à sortir dans la presse :

- La Croix, 18 décembre 2011, Ronde des travaux à la Maison de la radio
http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Medias/Info-medias/Ronde-des-travaux-a-la-Maison-de-la-radio-_EP_-2011-12-18-748257

- Télérama, 1 décembre 2012, L’impossible rénovation de la Maison de la radio
http://www.telerama.fr/radio/l-impossible-renovation-de-la-maison-de-la-radio,90059.php

Le 11 juillet 2012; le rapport n°658 au nom de la commission des finances du Sénat déposé au titre du règlement des comptes 2011 (déjà cité en début d'article) évoquait un retard plus important : parking livré en août 2011, achèvement de la première phase en septembre 2011 avec 5 mois et demi de retard, travaux de l'auditorium lancés en novembre 2011.
http://www.senat.fr/rap/l11-658-2/l11-658-2_mono.html

Le 18 septembre 2012, l'Unsa Radio France évoque des dépassements au-delà de 100 millions d'euros !
http://www.unsaradiofrance.fr/5-categorie-12314373.html

Le 22 novembre 2012, une dérive budgétaire est évoquée dans un rapport général destiné au PLF 2013 par le rapporteur Claude Belot.
http://www.senat.fr/rap/l12-148-318/l12-148-31824.html

"Si le coût d'investissement prévisionnel du projet était, fin septembre 2012, stable par rapport à l'enveloppe prévue par le COM, le ministère de la Culture et de la Communication reconnaît lui-même que « le risque d'un dépassement important du budget initial est croissant »."

Combien de temps la dernière estimation de 470 millions d'euros courants établie fin 2008 va-t-elle tenir ?

Télérama, dans son article du 1 décembre 2012, cite à tort 460 millions d'euros.
http://www.telerama.fr/radio/l-impossible-renovation-de-la-maison-de-la-radio,90059.php

III. Comparaison entre les budgets annuels/réalisations annuelles d'investissement alloués au projet de réhabilitation et les coûts prévisionnels pour le projet

Côté coûts prévisionnels totaux du projet 470 millions d'euros courants 2005 2016 dont :

- investissements 355 ME en euros courants
- fonctionnement 115 ME en euros courant

La séquence des 355 millions d'euros courants peut être chiffrée ainsi :
2005 6 ME 2006 12 ME 2007 9 ME 2008 11 ME 2009 51 ME 2010 52 ME 2011 42 ME 2012 49 ME 2013 43 ME 2014 42 ME 2015 38 ME total 355 ME

2005 à 2008 sont réalisés, soit une estimation de 38 millions d'euros.

D'après les communiqués de publication d'arrêtés de comptes 2009 2010 et 2011 :

- 37,2 ME d'investissements réalisés au titre du chantier (contre une séquence de 51 ME estimée) en 2009
http://www.radiofrance.fr/espace-pro/espace-presse/communiques-de-presse/2010/04/le-conseil-d-administration-de-radio-france

- 51 ME d'investissements réalisés au titre du chantier (contre une séquence de 52 ME estimée) en 2010
http://www.radiofrance.fr/espace-pro/espace-presse/communiques-de-presse/2011/04/le-conseil-d-administration-de-radio-france

- 45 ME (différence entre 65,8 et 20,7) d'investissements réalisés au titre du chantier (contre une séquence de 42 ME estimée) en 2011
http://www.radiofrance.fr/espace-pro/espace-presse/communiques-de-presse/2012/05/le-conseil-d-administration-de-radio-france

Bizarrement le budget 2011 prévoyait 53,1 ME.
http://www.radiofrance.fr/espace-pro/espace-presse/communiques-de-presse/list_article/adoption-du-budget-2011/

- 54,6 ME budgetés pour 2012 (4,6 ME de plus que la séquence)
http://www.radioactu.com/actualites-radio/139223/radio-france-budget-2012-en-hausse-de-2-4-a-pres-de-670-millions-d-euros/

- 60,2 ME budgetés pour 2013 (17 ME de plus que la séquence)
http://www.radioactu.com/actualites-radio/143892/radio-france-adoption-du-budget-2013-en-baisse-de-1-4-par-rapport-a-2012/#.UW7uF8rm2So

Une question essentielle est la suivante : les chiffres annuels d'investissement publiés par Radio France concernent-ils uniquement les coûts d'investissement du projet ou bien également les coûts de fonctionnement (dont relocation) du projet ?

116 millions d'euros de coûts de fonctionnement (dont relocation) étant prévus principalement de 2007 à 2016, sur 10 ans. En effet, d'après le-media.fr le 31 août 2009 "la maison accueillait (jusqu’à leur fermeture pour travaux en 2007)". Soit 16 millions d'euros par an ?

Le réalisé 2009 est bien inférieur à la séquence et les chiffres 2010 et 2011 réalisés sont proches de la séquence.

Il est donc peu probable que les chiffres annuels d'investissement alloués au projet de réhabilitation publiés par Radio France incluent les coûts de fonctionnement du projet.

Qui seraient par conséquent noyés dans le budget de fonctionnement de Radio France !

Comme souligné dans la partie II, aucun chiffre lié coûts de fonctionnement liés au projet n'est publié ou commenté !

Difficile de savoir où en est le volet financier de l'ensemble du projet !

D'après la mise au point de Radio France du 27 novembre 2012 :
"L’enveloppe globale du projet est, à ce jour, maîtrisée d’autant plus que l’avancement de l’opération est à plus de 50% et que l’ensemble des marchés de travaux sont signés."

Cela ne concerne sans doute que la partie investissements du projet.

Sur la période 2009 2011, le total réalisé en investissements (133 ME) est inférieur à la séquence prévue (145 ME).

Ecart qu'il conviendrait d'ailleurs de comprendre !

L'article de Télérama laisse entendre qu'il y a eu de multiples dépenses effectuées pour pallier des défauts ou inconvénients :

- stores ajoutés
- panneaux ajoutés au sol pour absorber les sons
- cabines de montage et de réalisation fermées pour cause d'émanation de gaz de formaldéhyde dépassant la norme mise à jour à la baisse
- infiltrations de la nappe phréatique dans le parking souterrain
- dédommagement pour rupture de contrat avec le maître d'oeuvre Architecture Studio

Si le projet ne dérive pas malgré les surcoûts comment l'expliquer ?