Les Echos révèle que la société de gestion Carmignac est sanctionnée de 500 000 euros par l'AMF pour plusieurs motifs s'étalant sur une période de l'été 2008 à l'été 2010 :

- mauvaise communication dans le recours aux produits dérivés dans les fonds Carmignac Patrimoine et Carmignac Investissement ;
- utilisation d'instruments financiers complexes sans autorisation dans les fonds réactifs, pour 4 opérations d'achats d'options ;
- lacunes dans le dispositif de contrôle des risques : taille des effectifs de surveillance, mesure du risque ou de la liquidité dans les portefeuilles obligataires.

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202277472663-epingle-carmignac-signe-un-accord-avec-l-amf-363960.php

InvestigationFin avait publié une série d'articles en trois volets sur Carmignac en décembre 2009 : Carmignac Gestion. To be or not to be ? Too big or not to big ? Etude et analyse d'une société de gestion qui grossit.

- Partie I 7 décembre 2009 http://investigationfin.canalblog.com/archives/2009/12/07/16064775.html
- Partie II 8 décembre 2009 http://investigationfin.canalblog.com/archives/2009/12/08/16076564.html
- Partie III 11 décembre 2009 http://investigationfin.canalblog.com/archives/2009/12/11/16110172.html

Le niveau très élevé des dérivés et du hors-bilan avait été souligné concernant Carmignac Investissement et Carmignac Patrimoine.

Deux autres articles, plus critiques, avaient suivi en décembre 2010 : Carmignac Gestion. Audit des données publiées. Quelques écarts, incohérences. Et des questions.

- Partie I 2 décembre 2010 http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/12/02/19764443.html
- Partie II 3 décembre 2010 http://investigationfin.canalblog.com/archives/2010/12/03/19772807.html

Parmi les points abordés, des doutes sur la fiabilité du nombre de certains titres dans les documents de gestion, la question du décalage entre la croissance de l'activité et des effectifs.

La société de gestion n'avait pas daigné répondre aux questions adressées par courriel, malgré relance.