Un premier point avait été effectué le 20 juillet 2012 sur les résultats du deuxième trimestre 2012 des principales banques américaines : JP Morgan, Citi, Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley.
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2012/07/20/24743489.html

Dans cette seconde partie les résultats des banques suivantes sont commentés : Crédit Suisse, Deutsche Bank, Barclays, UBS, Société Générale, BNP Paribas, Royal Bank of Scotland, HSBC.

Les aspects suivants vont être abordés :

- évolution des résultats relativement au premier trimestre 2012 ;
- analyse spécifique sur les activités de Fixed Income.

Je précise que mon approche de revue analytique des résultats n'aborde pas ou très peu la problématique de la liquidité et du bilan.

Revue des résultats du premier trimestre 2012 partie 1 :
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2012/04/24/24092357.html
Revue des résultats du premier trimestre 2012 partie 2 :
http://investigationfin.canalblog.com/archives/2012/05/09/24221989.html

Crédit Suisse 18 juillet 2012 Résultat net + 0,8 milliard de francs suisses (+ 0,6 / Q1 2012)

Diminution des revenus en banque d'investissement (- 1,25) compensée par l'effet favorable des spreads de crédit sur la dette propre de Crédit Suisse (+ 1,6). Diminution des rémunérations (- 0,7) principalement les rémunérations Partner Asset Facility 2 du premier trimestre 2012.

Barclays 27 juillet 2012 Résultat net 0,8 milliard de livres sterling (+ 1,1 / Q1 2012)

Impact massif du moindre resserrement des spreads sur la dette propre de Barclays (+ 2,3). L'amende de 290 M£ liée au Libor Euribor ne semble pas avoir eu d'impact sur le résultat car la dépense a entraîné une réduction de provision.

HSBC 30 juillet 2012 Résultat net 6,2 milliards de dollars (+ 3,2 / Q1 2012)

Des gains sur cession d'activité de détail aux US (+ 3,8), l'effet juste valeur favorable sur la dette propre (+ 3,0) et la baisse des sinistres en assurance (+1,7) compensent la diminution des revenus  (-2,4) notamment de trading.

Deutsche Bank 31 juillet 2012 Résultat net 0,7 milliard d'euros (- 0,7 / Q1 2012)

Baisse de revenus en Banque d'Investissement (-1,7) dont - 1,2 en trading.

UBS 31 juillet 2012 Résultat net + 0,7 milliard de francs suisses (- 0,1 / Q1 2012)

Les revenus en baisse en Fixed Income  (- 0,4) et dans les actions (- 0,75 dont 349 MCHF avant impôt sur l'introduction chahutée de Facebook au Nasdaq) sont compensés par l'effet spread de crédit sur la dette propre (+ 1,4) moins des pertes sur couvertures.

Société Générale 1 août 2012 Résultat net 0,6 milliard d’euros (- 0,3 / Q1 2012)

Effet réévaluation sur la dette propre + 0,4 compensé par la diminution des revenus en BFI - 0,6 notamment sur les taux. Baisse des frais de gestion compensée par des pertes de valeur des écarts d'acquisition de 250 ME sur Rosbank et 200 ME sur la gestion d'actifs TCW.

BNP Paribas 2 août 2012 Résultat net + 1,8 milliards d’euros (- 1,0 / Q1 2012)

Baisse des revenus dans le Fixed Income (-0,9), baisse des frais de gestion en CIB (+ 0,5), effet réévaluation dette émise par BNP (+ 1,1), non-récurrence gains au Q1 sur cession participation de Klepierre (- 1,8).

RBS 3 août 2012 Résultat net - 0,4 milliard de livres sterling (+ 1,1 / Q1 2012)

Baisse des revenus en Markets (- 0,65) compensés par l'effet réévaluation sur la dette propre (+ 2,0).

1) Comparaison des résultats par rapport au premier trimestre 2012

Md

PNB T2 2011

PNB T3 2011

PNB T4 2011

PNB T1 2012

PNB T2 2012

RN T2 2011

RN T3 2011 

RN T4 2011

RN T1 2012

RN T2 2012

GS $

7,3 

3,6

6,0 

9,9 

6,6

1,1 

-0,4

1,0

2,1 

1,0

JPM

27,4 

24,4

22,2

27,4

22,9

5,4

4,3

3,7

5,4 

5,0 

Citi

20,6 

20,8

17,2

19,4 

18,6

3,4

3,7 

1,2 

3,1

3,0

BoA

13,5

28,7

25,1 

22,5

22,2

-8,8

6,2

2,0

0,7 

2,5 

MS

9,3

9,9

5,7

6,9

7,0 

1,4

2,3

-0,2 

0,1

0,75

CS

6,9

6,7

4,5

6,0

6,3

1,4

0,5

-0,6

0,2

0,8

Sant

10,9

10,7

10,6 

11,4

11,2

1,6

2,0

1,9 

1,8

0,1

DB

8,5 

7,3

6,9

9,2

8,0

1,2

0,8

0,2

1,4

0,7

Bar

7,5

7,0 

6,2

8,1

7,3

0,7

1,4

0,6 

-0,3 

0,8 

RBS

7,8 

6,1

5,7

7,1

6,4

-0,9 

1,2 

-1,8

- 1,5

-0,4 

UBS

7,2

6,4

5,9

6,5 

6,4 

1,3

1,0

0,3

0,8 

0,7

HSBC

17,0

14,7

15,8

17,3

14,9

5,3

5,5 

2,7

2,9

6,2

BNP

11,0

10,0 

9,7

9,9 

10,1

2,1

0,5 

0,8

2,9

1,8

SG

6,5

6,5

6,0

6,3 

6,3 

0,9

0,7

0,2

0,8

0,6

$ GS JPM Citi BoA MS HSBC
CHF CS UBS
€ Santander Barclays RBS BNP SG DB

PNB Produit Net Bancaire (Net revenues pour Deutsche Bank et Crédit Suisse, Gross income pour Santander, Total operating income pour UBS, total income net of insurance claims excluding own credit pour Barclays, Total income pour RBS, Net Interest income + Net Fee income + Net trading income pour HSBC)
RN Résultat net (Net Income pour Deutsche Bank ; Consolidated profit w/o capital gains pour Santander, Net profit pour UBS, Profit after tax pour Barclays, Résultat net part du Groupe pour BNP, Résultat net pour Société Générale, Loss Profit for the period pour RBS, Profit after tax pour HSBC)
NI Non identifié

Les revenus (gross income) de Santander ont subi des modifications à la baisse pour 2011 Q1 Q2 Q3 et Q4 entre les publications de 2011 Q4 et 2012 Q1.

Le Net profit d'UBS du Q4 20011 a été modifié : 395 MCHF remplacé par 321 MCHF. Idem pour le Total operating income : 5 967 MCHF remplacé par 5 862 MCHF
Modifications également pour le Total income de RBS des trimestres 2011.

UBS Total operating income Q1 2012 6,5 MdCHF Q2 2012 6,4 MdCHF Net profit Q1 2012 0,8 MdCHF Q2 2012 0,7 MdCHF

Les revenus opérationnels diminuent de 0,1 milliard de francs suisses entre le premier et deuxième trimestre 2012 :

- 0,05 Wealth Management (Q2 2012 1,7 MdCHF) ;
+ ns Retail & Corporate (Q2 2012 0,9 MdCHF)
+ 0,1 Wealth Management Americas (Q2 2012 1,5 MdCHF) ;
- 0,05 Global Asset Management (Q2 2011 0,45 MdCHF) ;
- 1,2 Investment Bank (Q2 2012 1,7 MdCHF) ; sinon - 0,4 en Fixed Income Securities (Q2 2012 1,0 MdCHF) surtout dans le crédit; - 0,75 en Equities Securities (Q2 2012 0,25 MdCHF) dont - 349 MCHF Facebook et impact amélioration de la méthode de calcul du crédit propre;
+ 1,05 Corporate Center (Q2 2012 0,05 MdCHF) ; dont + 1,4 en crédit propre (Q1 2012 - 1 164 MCHF Q2 2012 + 239 MCHF) élargissement des spreads de crédit UBS ; différentiel de gains de valorisation dans l'option pour acquérir le fonds SNB StabFund (Q2 2012 + 45 MCHF Q1 2012 127 MCHF) ; pertes sur couvertures (Q2 - 70 MCHF Q1 gains)

La performance avant impôt de ces mêmes divisions diminue de 0,35 milliard de francs suisses dont :

- 0,3 Wealth Management (Q2 2012 0,5 MdCHF) ;
- 0,2 Retail & Corporate (Q2 2012 0,4 MdCHF) ; rappel Q1 réduction de 190 MCHF de dépenses de personnel du plan de retraite suisse au Q1 2012
+ ns Wealth Management Americas (Q2 2012 0,2 MdCHF) ;
- 0,05 Global Asset Management (Q2 2012 0,1 MdCHF) ;
- 0,85 Investment Bank (Q2 2012 - 0,1 MdCHF) ; + 0,4 baisse des dépenses de personnel
+ 1,0 Corporate Center (Q2 2012 - 0,1 MdCHF).

Le résultat net diminue de 0,1 milliard de francs suisses au deuxième trimestre 2012 :

- 0,1 Operating income (dont + 0,4 en trading Q2 2012 1,4 MdCHF);
+ 0,05 hausse des dépenses de personnel (Q2 2012 3,6 MdCHF) ; dont + 0,2 en Wealth Management (0,75 MdCHF) ; dont + 0,4 baisse en IB (Q2 1,0 MdCHF) rappel Q1 impact baisse des dépenses de personnel du plan de retraite suisse au Q1 2012 - 485 MCHF (réduction du taux de conversion et augmentation de l'âge de départ)
- 0,25 hausse des dépenses générales et administratives (Q2 2012 1,65 MdCHF) ;
- ns hausse des charges de dépréciation d'actifs (Q2 2012 179 MCHF)
+ 0,2 effet de l'évolution de la charge d'impôt (Q2 2012 253 MCHF).

Crédit Suisse Net revenues Q1 2012 6,0 MdCHF Q2 2012 6,3 MdCHF Net income Q1 2012 0,2 MdCHF Q2 2012 0,8 MdCHF

Décomposition de la hausse de 0,2 milliard de francs suisses des Net revenues (Produits Nets) entre le premier et deuxième trimestre 2012 :

- 1,25 en Investment Banking (2,9); dont - 0,8 en Fixed income sales and trading (Q2 1,2 MdCHF) ; dont - 0,25 en Equity Sales and trading (Q2 1,15 MdCHF) ;
+ 0,1en Private Banking (2,7) ;
- 0,1 en Asset Management (0,55) ; cession partielle de la participation dans Aberdeen (Q2 2012 66 MCHF ; Q3 prévu 140 MCHF)
+ 1,6 en Corporate Center (78 MCHF) dont + 1,6 effet relatif des spreads CS sur la dette propre de CS total (Q1 2012 - 1 554 MCHF Q2 2012 + 39 MCHF) dont vanille + 1,0 (Q1 2012 - 894 MCHF Q2 2012 109 MCHF) ; dont gains DVA sur des dettes structurées + 0,5 (Q1 2012 - 482 MCHF Q2 2012 - 18 MCHF) ; dont sur les dérivés + 0,1 (Q1 2012 - 178 MCHF Q2 2012 - 52 MCHF)
- 0,15 non Core (= noncontrolling interests without significant economic interest Q1 2012 169 MCHF Q2 2012 34 MCHF)

Le résultat net augmente de 0,6 milliard de francs suisses de trimestre à trimestre pour les raisons suivantes :

+ 0,2 hausse des Net revenues ;
+ 0,7 baisse des rémunérations (3,0 MdCHF) ; dont 0,55 PAF 2 (Q2 2012 - 19 MCHF ; rappel Q1 : en IB, 418 MCHF différées liées à PAF2 ; total PAF2 au Q1 2012 534 MCHF sur un total différé de 1 180 MCHF) ;
- ns hausse des dépenses administratives (1,7 MdCHF) ;
+ ns baisse des commissions (0,45 MdCHF) ;
- 0,3 effet impôts (charge de 0,3 MdCHF).

Objectif sur 18 mois de réduction de 2 MdCHF des coûts atteint entre les six mois de 2012 et les six mois de 2011, objectif relevé à 3 MdCHF à fin 2013.

Mesures pour augmenter le capital de 8,7 MdCHF puis 6,6 d'ici fin 2012, sans recourir au marché.

Evolution du résultat net (avant impôt par Division) + 0,9 :

+ 0,2 Private Banking (Q2 0,8 MdCFH) ;
- 0,6 Investment Banking (Q2 + 0,4 MdCHF) ;
- 0,1 Asset Management (Q2 0,1 MdCHF) ;
+ 1,6 Corporate Center (Q2 - 0,2 MdCHF)
- 0,15 0 non Core (= noncontrolling interests without significant economic interest Q2 2012 20 MCHF)

affaire LIBOR : Crédit Suisse estime ne pas être impacté significativement. La banque est nommée dans plusieurs poursuites au civil aux US mais CS estime qu'elles ne sont pas fondées.

Barclays Total income (excluding own credit) Q1 2012 8,1 Md£ Q2 2012 7,3 Md£ Profit after tax Q1 2012 -0,3 Md£ Q2 2012 0,8 Md£

Les revenus hors crédit propre diminuent de 0,8 milliard de livres sterling entre le premier et deuxième trimestre 2012 :

+ 0,05 UK RBB (2012 Q1 1 077 M£ Q2 1 128 M£) ; ns Europe RBB (2012 Q1 243 M£ Q2 243 M£) ; - 0,05 Africa RBB (2012 Q1 830 M£ Q2 795 M£) + 0,05 Barclay Card (2012 Q1 990 M£ Q2 1 036 M£)
- 0,4 Investment Bank  (2012 Q1 3 464 M£ Q2 3 032 M£) dont - 0,4 en Fixed Income (Q1 2 396 M£ Q2 1 968 M£)
- 0,1 Corporate Banking (2012 Q1 824 M£ Q2 703 M£)
- ns Wealth and Investment Management (2012 Q1 451 M£ Q2 441 M£)
- 0,3 Head office Functions and Other Operations (2012 Q1 259 M£ Q2 - 41 M£) ; rappel Q1 gain sur couvertures de rémunérations à base d'actions de salariés échues au Q1

Le bénéfice augmente de 1,1 milliard de livres sterling pour les raisons suivantes :

- 0,8 baisse des revenus ;
+ 2,3 impact du crédit propre (Q1 2012 - 2 620 M£ Q2 2012 - 325 M£) ; moindre resserrement des spreads ; impact sur les structured notes de Barclays Capital ;
- 0,3 coût du risque (Q2 2012 - 1,05 Md£) ; dont - 0,1 Afrique du Sud - 0,2 en IB sur des positions ABS CDO super senior et sur des expositions à une contrepartie
+ 0,4 baisse des dépenses opérationnelles (Q2 2012 4,5 Md£) ; malgré l'amende de 290 M£ ; total des rémunérations de 5,2 Md£ pour le premier semestre 2012, ratio de rémunération en IB de 39 % contre 47 % sur 2011
+ 0,2 gain sur BlackRock (Q2 2012 227 M£) ;
+ 0,3 provision PPI redress (Q1 2012 - 300 M£) ; pour absorber l'amende de 290 M£ liée au Libor et Euribor
- 0,45 provision sur redressement de produits de couverture de taux d'intérêt (Q2 2012 - 450 M£) ; coût ultime jugé incertain, lié à l'annonce le 29 juin 2012 par le FSA d'un accord avec des banques UK sur les produits vendus à des PME
- 0,55 effet charge d'impôts (Q1 2012 produit de 138 M£ Q2 2012 charge de 417 M£ calculs investigationfin).

Les publications de Barclays sont difficiles à exploiter pour comprendre les évolutions de trimestre à trimestre (sauf pour le premier !).

Par Division, on peut exploiter l'information trimestrielle au niveau du résultat ajusté avant impôt (Q1 2012 2,4 Md£ Q2 2012 1,8 Md£) :

+ 0,05 Retail and Business Banking (Q1 2012 817 M£ Q2 2012 864 M£) ; + 0,1 UK (Q2 2012 412 M£) ns Europe (2012 Q2 -49 M£) - 0,1 Africa (2012 Q2 97 M£) + 0,05 Barclaycard (2012 Q2 404 M£)
- 0,25 Investment Bank (2012 Q2 1 002 M£) ;
- 0,1 Corporate Banking (2012 Q2 127 M£) ;
ns Wealth and Investment Management (2012 Q2 61 M£) ;
- 0,35 Head Office Functions and Other Operations (2012 Q2 - 272 M£).

Deutsche Bank Net revenues Q1 2012 9,2 Q2 2012 8,0 MdE Net income Q1 2012 1,4 MdE Q2 2012 0,7 MdE

Les revenus nets diminuent de 1,0 milliard d'euros entre le premier et deuxième trimestre 2012 :

- 1,7 en Corporate and Investment Bank (Q2 2012 4,5 MdE), dont - 1,2 en Sales & Trading (Q2 2012 2,7 MdE) ;
- 0,1 en Private Clients and Asset Management (Q2 2012 3,3 MdE) ;
+ 0,25 en Corporate Investments (Q2 2012 0,25 MdE) ;
+ 0,25 en Consolidation & adjustments (Q2 2012 - 0,05 MdE), dont + 0,1 dette propre (Q1 2012 - 70 ME Q2 2012 + 14 ME) ; rappel Q1 impacts méthodes comptables (Q1 2012 - 319 ME dont moitié relativement à l'évolution des spreads sur les swaps euro dollars) ; pertes sur des couvertures sinon

Le résultat net diminue de 0,75 milliard d'euros en raison :

- 0,3 baisse des revenus nets d'intérêt (3,9 MdE) ;
- 0,9 baisse des revenus hors intérêts (4,1 MdE) :
- 0,1 hausse de la dotation de provision pour pertes de crédit (0,4 MdE)
+ 0,25 baisse des rémunérations (3,4 MdE) ; dont 0,3 en CIB ; compensation ratio de 42,3 % au S1 2012, 2011 39,5 % ;
- 0,05 hausse des dépenses administratives (3,25 MdE) ; charges de litiges de 380 ME au Q4 2011 ; 213 ME au Q1 2012 dans CB&S ;
+ 0,15 baisse des sinistres assurés (+ ns) ;
+ 0,2 effet favorable charge d'impôt (charge de 0,3 MdE).

Décomposition par activité de l'évolution de résultat net (avant impôt pour les divisions) - 0,9 MdE :

- 1,4 Corporate and Investment Bank (Q2 0,7 MdE) ;
- 0,1 Private Clients and Asset Management (Q2 0,4 MdE) ;
+ 0,25 en Corporate Investments (Q2 - 0,1 MdE) ; rappel Q1 2012 nouvelle dépréciation de 257 ME dans Actavis ;
+ 0,35 en Consolidation & Adjustments (Q2 - 0,1 MdE)
+ 0,2 effet favorable charge d'impôt (charge de 0,3 MdE).

BNP PARIBAS Produit Net bancaire Q1 2012 9,9 MdE Q2 2012 10,1 MdE Résultat net part du groupe Q1 2012 2,9 MdE Q2 2012 1,8 MdE

Le Produit Net Bancaire augmente de 0,2 milliard d'euros entre le premier et deuxième trimestre 2012 pour les raisons suivantes :

- ns Retail Banking (Q2 2012 6,1 MdE) ;
+ 0,05 Investment solutions (Q2 2012 1,55 MdE) ;
- 0,9 Corporate and Investment Banking (Q2 2012 2,2 MdE) ; - 0,95 Fixed income (2012 Q2 0,8 MdE)
+ 1,1 Autres activités (Q2 2012 0,2 MdE), + 1,1 MdE effet réévaluation dette émise par le Groupe (Q1 2012 - 843 ME Q2 2012 + 286 ME) ; - 0,05 amortissement mise en juste valeur du banking book de Fortis  (2012 Q1 184 ME 2011 Q2 141 ME) ; + 0,15 rappel Q1 perte sur cession de titres souverains (Q1 2012 - 142 ME) ; pertes sur cessions de titres souverains (Q2 - 90 ME).

La baisse du résultat avant impôt de 0,95 MdE (Q2 2012 3,0 MdE) se décompose par activité de la manière suivante :

- 0,05 Retail Banking (Q2 2012 1,6 MdE) ;
+ 0,05 Investment solutions (Q2 2012 0,5 MdE) ;
- 0,35 Corporate and Investment Banking (Q1 2012 0,8) ; baisse des frais de gestion de 0,5 en CIB ;
- 0,6 autres activités (Q2 2012 - 3 ME) ; rappel Q1 hors exploitation cession de participation de 28,7 % dans Klepierre SA (Q1 2012 + 1 790 ME).

Le résultat net part du groupe diminue de 1,0 milliard d'euros :

+ 0,2 hausse du PNB ;
+ 0,5 baisse des frais de gestion (6,3 MdE) ;
+ 0,1 baisse du coût du risque (0,85 MdE)
- 0,05 quote-part des sociétés mises en équivalence (Q2 2012 0,1 MdE)
- 1,7 hors exploitation (Q2 2012 - 42 ME Q1 2012 1,7 MdE) ; rappel Q1 dans autres activités cession de participation de 28,7 % dans Klepierre SA (Q1 2012 + 1 790 ME) ;
+ ns effet impôts (Q2 2012 0,9 MdE) ;
- 0,1 intérêts minoritaires (Q2 2012 – 0,2 MdE).

Contrairement à la SG, la VaR de la CIB reste à un niveau faible au Q1 2012.

Ratio de frais de gestion / PNB en BFI : 2009 44,7 % 2010 53,7 % 2011 62,9 % 2012 Q1 60,6 % Q2 62,6 %
Ratio pour la partie Conseil et Marchés de Capitaux : : 2009 47,8 % 2010 62,4 % 2011 78,2 % 2012 Q1 65,4 % Q2 79,4 %

Société Générale PNB Q1 2012 6,3 MdE Q2 2012 6,3 MdE Résultat net Q1 2012 0,8 MdE Q2 2012 0,6 MdE

Le Produit Net Bancaire diminue de 0,05 MdE entre le premier et deuxième trimestre 2012 :

- ns Réseaux France (Q2 2012 2,05 MdE)
+ ns Réseaux internationaux (Q2 2012 1,2 MdE)
+ ns Services financiers spécialisés et assurances (Q2 2012 0,9 MdE)
- ns Banque Privée Gestion d’actifs services aux investisseurs (Q2 2012 0,55 MdE)
- 0,65 Banque de financement et d’investissement (Q2 2012 1,2 MdE) ; dont - 0,6 sur les activités pérennes (Q2 2012 1,3 MdE) ; dont - 0,7 sur les activités de marché surtout les taux - 0,5 ! (0,5 MdE) et + 0,1 sur le financement et conseil ; dont - 0,05 sur les actifs gérés en extinction (Q2 2012 - 0,1 MdE) ;
+ 0,6 Hors Pôles (Q2 2012 0,35 MdE), dont + 0,4 effet réévaluation des dettes liées au risque de crédit propre du Groupe (Q2 2012 206 ME Q1 2012 - 181 ME Q4 2011 + 700 ME Q3 2011 + 822 ME).

Le résultat net diminue de 0,3 milliard d’euros :

- 0,05 baisse du PNB ;
+ 0,35 baisse des frais de gestion (Q2 2012 4,0 MdE) ; dont + 0,2 en BFI (Q2 2012 1,0 MdE) ;
+ 0,1 coût net du risque (Q2 2012 0,8 MdE) ;
- 0,05 gains ou pertes sur autres actifs (Q2 2012 - 22 ME) ;
- 0,45 pertes de valeur des écarts d'acquisition (Q2 2012 -450 ME) ;
- 0,15 effet charge fiscale (Q2 2012 0,45 MdE).

Par métier, la compréhension de l’évolution du résultat net est la suivante :

+ 0,05 Réseaux France (Q2 2012 0,35 MdE) ; baisse des frais de gestion, mutualisation des coûts
- 0,25 Réseaux internationaux (Q2 2012 -0,15 MdE) ; - 250 ME en pertes de valeur des écarts d'acquisition sur Rosbank (Russie)
+ ns Financements spécialisés et assurance (Q2 2012 0,2 MdE) ;
- 0,2 Banque Privée Gestion d’actifs services aux investisseurs (Q2 2012 - 0,1 MdE) ; - 200 ME en pertes de valeur des écarts d'acquisition sur l'activité de gestion d'actifs de TCW
- 0,2 BFI (Q2 2012 0,1 MdE), baisse de 0,2 des frais de gestion (1,0 MdE) en activités pérennes ; taux de frais de gestion / PNB en activités pérennes Q1 2012 63 % Q2 2012 74 %
+ 0,35 Hors pôles (Q2 2012 0,2 MdE), effet charge fiscale.

L’exposition nette des actifs de la Bad Bank est passée de 15,6 MdE fin mars 2012 à 14,6 MdE fin juin 2012. Cessions (en nominal) de 1,6 MdE au Q2 2012.

Royal Bank of Scotland Total income Q1 2012 7,1 Md£ Q2 2012 6,4 Md£ Profit Loss for the period Q1 2012 - 1,5 Md£ Q2 2012 – 0,4 Md£

Les revenus diminuent de 0,7 milliard de livres sterling entre Q1 et Q2 2012 pour les raisons suivantes :

- 0,05 UK Retail (Q2 2012 1,2 Md£) ;
+ ns UK Corporate (Q2 2012 1,2 Md£) ;
+ ns Wealth (Q2 2012 0,3 Md£) ;
+ ns International Banking (Q2 2012 0,6 Md£) ;
- ns Ulster Bank (Q2 2012 0,2 Md£) ;
+ 0,05 en US Retail & Commercial (Q2 2012 0,8 Md£) ;
- 0,65 Markets (Q2 2012 1,1 Md£) ; dont - 0,4 en taux (416 M£)
- ns Direct Line Group (Q2 2012 0,9 Md£) insurance ;
- 0,25 en Non Core (2012 Q2 1 M£) dont + 0,15 en revenus de trading (Q2 2012 -131 M£) ; - 0,35 en autres (2012 Q1 225 M£ Q2 - 116 M£) évolution du cours sur actions et gains sur cessions.
+ 0,1 central items not allocated ? (Q2 - 32 M£) ; cessions de titres AFS ; provision de 125 M£ liée à l'incident technologique de juin 2012.

Le résultat net augmente de 1,1 milliard de livres sterling :

- 0,7 baisse des revenus ; dont - 0,3 dans les revenus de trading (Q2 2012 0,9 Md£) dans les taux et le crédit ;
+ 0,1 baisse des dépenses opérationnelles (Q2 2012 3,9 Md£) ;
+ 0,1 baisse des insurance net claims remboursements d’assurance nets (Q2 2012 0,6 Md£) ;
- ns hausse des charges pour dépréciation (Q2 2012 1,3 Md£) ;
+ 2,0 effet juste valeur sur dette propre (Q1 2012 - 2,5 Md£ Q2 2012 - 0,5 Md£) immobilier lié au resserrement des spreads ;
- 0,2 effet des éléments non opérationnels (Q1 2012 – 0,1 Md£ Q2 2012 - 0,2 Md£) ; dont - 0,6 gain sur redemption of own debt (Q1 2012 577 M£) ; dont + 0,25 coûts de restructuration (Q2 - 213 M£) ; dont + 0,15 cessions stratégiques (Q2 160 M£)
- 0,15 effet impôts (Q2 290 M£).

Ratio de rémunération en Markets de 42 % en 2011, 29 % au Q1 2012, 40 % au Q2 2012

Pas de provision sur les investigations LIBOR en cours.

HSBC Net Interest income + Net Fee income + Net trading income Q1 2012 17,3 Md$ Q2 2012 14,9 Md$ Profit after tax Q1 2012 2,9 Md$ Q2 2012 6,1 Md$

Baisse de 2,4 Md$ des revenus (Net Interest income + Net Fee income + Net trading income Q1 17 279 M$ Q2 14 923 M$) :
- 0,8 net interest income (Q1 10,1 Md$ Q2 9,3 Md$)
- 0,3 net fee income (Q1 4,3 Md$ Q2 4,0 Md$)
- 1,3 net trading income (Q1 2,9 Md$ Q2 1,6 Md$) baisse dans Global Markets dans les taux - 0,6 (Rates Q1 2012 1 194 M$ Q2 2012 611 M$) et le crédit - 0,25 (Q1 2012 0,3 Md$ Q2 65 M$)

Le résultat net augmente de 3,2Md$ (Q1 2 931 M$ Q2 6 171 M$) :

- 2,4 baisse des revenus ;
+ 3,0 effet juste valeur sur la dette propre (Q1 - 2,4 Md$ Q2 0,6 Md$)
- 1,4 effet autres instruments financiers en juste valeur (Q1 1,0 Md$ Q2 - 0,4 Md$))
+ 0,1 gains nets des investissements financiers (Q1 0,45 Md$ Q2 0,55)
+ 0,1 dividendes (Q1 ns Q2 0,1 Md$)
- 0,3 primes nets d’assurance (Q1 3,5 Md$ Q2 3,2 Md$)
+ 3,8 gain cession réseau de détail et activité cartes US ; réalisé le 1 mai 2012
ns autres revenus opérationnels (Q1 0,5 Md$ Q2 0,5 Md$) ;
+ 1,7 baisse des sinistres assurances (Q1 -4,2 Md$ Q2 -2,5 Md$) ;
ns coût du crédit (Q1 - 2,4 Md$ Q2 - 2,4 Md$) en Amérique du Nord et en Europe
- 0,5 hausse des dépenses opérationnelles (Q1 10,35 Md$ Q2 10,85 Md$), coûts de restructuration Q1 2012 260 M$ customer redress provisions Q1 2012 468 M$
+ 0,2 part des profits dans les filiales et JV (Q1 0,8 Md$ Q2 1,0 Md$)
- 0,8 effet impôts (Q1 1,4 Md$ Q2 2,2 Md$)

Une provision de 700 M$ de dollars a été comptabilisée liée aux investigations sur les lois contre le blanchiment.

2) Comparaison des PNB des activités de Fixed Income par rapport au premier trimestre 2012

Fixed Income

PNB T2 2010

PNB T3 2010

PNB T4 2010

PNB T1 2011

PNB T2 2011

PNB T3 2011 

PNB T4 2011

PNB T1 2012

PNB T2 2012

GoldmanSachs $

4,4 

3,8

1,6

4,3

1,6

1,7

1,4 

3,5

2,2

JP Morgan $

3,6

3,1

2,9

5,2

4,3 

3,3

2,5

4,7

3,7

Citi $

3,7

3,5

1,5

3,8

3,0

3,8

1,6

3,6

3,0

Bank of America $

2,3

3,5

1,8

3,6

2,7

1,8

0,7

2,8

2,4

Morgan Stanley $

2,3

0,8

-ns

1,8

2,1

3,9 

-0,3

1,0

1,0

Crédit Sui. CHF

1,4

1,5

0,9 

2,5 

0,6

0,8

- 0,1

2,0 

1,2

Deutsche Bank €

2,1 

2,2

1,6

3,7

2,3

1,5

1,0

3,4 

2,2

Barclays £

2,3

1,9

1,9

2,1

1,7 

1,4

1,0

2,4 

2,0

RBS £

1,3 

1,1

1,0 

1,8

0,9

0,4

0,6

1,6

1,0

UBS CHF

1,7

0,9

0,9

1,8

1,2 

0,7

1,0

1,5

1,1 

HSBC $

NI 

NI

NI

NI 

NI

NI

NI

NI

NI

BNP Paribas €

1,3

1,2 

1,1

1,6 

1,1 

0,8 

0,9

1,8 

0,8 

Soc Gen €

0,7

0,7 

0,5

0,7

0,5

0,2

0,4

1,0 

0,5 

Crédit Suisse : Fixed income trading (chiffre Q4 2011 changé car l'effet DVA est maintenant en Corporate à partir de 2012 Q1)
Deutsche Bank : Sales & Trading (Debt and other products) hors dépréciations (mark-downs)
UBS : Sales and trading (Securities) Fixed income currencies and commodities
Société Générale Nouveaux chiffres Activités pérennes Activités de marché (anciennement Global Markets) Taux changes et matières premières
BNP Paribas Fixed Income inclue ce qui concerne les émissions obligataires, qui se trouvent dans la partie Financement et Conseil de la Société Générale
RBS total fixed income and currencies

Deutsche Bank Sales & Trading (Debt and other products) Q1 2012 3,4 MdE Q2 2012 2,2 MdE

UBS FICC Securities Q1 2012 1 501 MCHF Q2 2012 1 099 MCHF

Credit (Q2 + 396 MCHF Q1 748 MCHF) moindre activité client ; Macro (Q2 710 MCHF Q1 699 MCHF) ; Emerging markets (Q2 106 MCHF Q1 196 MCHF) ; autres (Q2 - 113 MCHF Q1 -142 MCHF) dont effet DVA (Q2 + 35 MCHF Q1 - 53 MCHF)

Crédit Suisse Fixed income sales & trading Q1 2012 2 024 MCHF Q2 2012 1 190 MCHF

Baisse dans les taux surtout. Marchés émergents en hausse (croissance et trading). Moindres pertes dans les activités où CS sort (Q1 2012 261 MCHF Q2 139 MCHF).

Barclays FICC Top income excluding own credit Q1 2012 2 396 M£ Q2 2012 968 M£

BNP Paribas Fixed income Q1 2012 1 757 ME Q2 2012 838 ME

Société Générale Taux changes et matières premières Q1 2012 993 ME Q2 2012 476 ME

Royal Bank of Scotland Total fixed income and currencies Q1 2012 1 616 M£ Q2 2012 1 021 M£

Baisse sur les taux (+ 0,4).