1) Quelle est la proportion d'obligations d'Etat britanniques (gilts) détenues par la Banque d'Angleterre ?
2) Existence de titres gilts détenus par la DMO
3) C'est quoi le quantitative easing à la sauce britannique par la Banque d'Angleterre ?
4) Quid de la DWF Discount Window Facility ?
5) Conclusion : Sur la politique d'achats de titres publics en propre par les banques centrales

Il est vrai que la Banque d'Angleterre a davantage racheté de titres publics relativement à la BCE, au plan quantitatif par conséquent.

Mais au plan qualitatif, l'action de la Banque d'Angleterre et de la BCE a été comparable.

Parler de politique de planche à billet par la BoE comme si la BCE ne le faisait pas également, c'est masquer qu'il y a une différence quantitative seulement (pas forcément énorme si on raisonne du point de vue de la mauvaise dette rachetée par la BCE) et non pas qualitative.

Annexe Rapprochement avec les données statistiques d'Eurostat

1) Quelle est la proportion d'obligations d'Etat britanniques (gilts) détenues par la Banque d'Angleterre ?

De fin 2001 à fin 2008 : 0 %
Fin 2009 : 23,9 %, en valeur 190,1 milliards de £ sur un total de Central Government Liabilities (market value) de 796 Md£
Fin 2010 : 20,0 %, en valeur 199,2 milliards de £ sur un total de Central Government Liabilities (market value) de 995 Md£
Fin 2011 : 22,0 %, en valeur 273,8 milliards de £ sur un total de Central Government Liabilities (market value) de 1 246,5 Md£

source : DMO UK Debt Management Office
www.dmo.gov.uk/index.aspx?page=Gilts/Data
fichier gilt holdings data historical.xls

Proportion relativement au total Gilt et Treasury

La dette publique au sens de Maastricht est publiée en valeur nominal, pas en valeur de marché.

Les rapports trimestriels DMO permettent de comparer les valeurs en nominal et en valeur de marché. Ces mêmes rapports confirment les chiffres de détention de la Banque d'Angleterre.

source : chiffres à fin décembre 2011
http://www.dmo.gov.uk/documentview.aspx?docname=publications/quarterly/jan-mar12.pdf&page=Quarterly_Review

Fin 2011 :
NET Market value of the gilt portfolio 1 246,4 Md£ Market value of the gilt and Treasury portfolio 1 316,7 Md£

La proportion de titres détenus par la Banque d'Angleterre ne doit pas seulement être rapportée aux obligations d'Etat (Gilt) mais au total obligations et bons du Trésor à court terme (Treasury).

Relativement à la valeur de marché, les pourcentages deviennent : fin 2009 22,5 % fin 2010 19,0 % fin 2011 20,8 %

C'est davantage dans le cas de Etats-Unis. Différence de taille, la Fed détenait déjà de la dette fédérale entre 2011 et 2008, dans des proportions plus importantes qu'entre fin 2009 et fin 2011.

2) Existence de titres gilt détenus par la DMO

Mais une autre notion vient perturber le rapprochement. Il y a une série de chiffres publiée NET, une autre GROSS (brut), la différence étant les titres détenus par la DMO elle-même :

Fin 2009 : 126,4 Md£
Fin 2010 : 119,5 Md£
Fin 2011 : 128,5 Md£

Faut-il considérer ces titres détenus par la DMO dans la dette publique britannique ?

3) C'est quoi le quantitative easing à la sauce britannique par la Banque d'Angleterre ?

Il s'agit d'achats d'actifs initiés début 2009.
http://www.bankofengland.co.uk/publications/Documents/quarterlybulletin/qb090201.pdf

200 millions de £ entre mars 2009 et janvier 2010, dont la plupart des titres du gouvernement.
http://www.bankofengland.co.uk/publications/Documents/quarterlybulletin/qb110301.pdf

Le programme d'achat d'actifs a un plafond qui a été augmenté dans le temps :

- juillet 2012 375 Md£
- février 2012 325 Md£
- octobre 2011 275 Md£, à comparer aux 273,8 Md£ en valeur de marché détenus par la BoE fin 2011 selon la DMO.
 ...
- mars 2009 75 Md£

De tels achats de titres du gouvernement n'ont pas eu lieu sur le marché primaire, mais sur le marché secondaire, ce qui revient à comparer avec la politique par la BCE de SMP.

Or, si on compare les achats à fin 2011 entre BCE et BoE :

- BCE à fin 2011, 211,9 milliards d'euros sur un total de dette publique zone euro données Eurostat de 8 215,3 milliards d'euros, soit 2,6 %
- BoE à fin 2011, 273,8 milliards de livres sterling sur un total de dette publique de 1 292,6 milliards de livres sterling, soit 21,2 %

La différence quantitative est de taille, mais rappelons que la BCE a racheté de la mauvaise dette, celle des pays mis sous pression par les marchés.

Les achats de la BCE rapportés à la dette publique des PIGS sans l'Italie donne 14,7 % et avec l'Italie 6,3 %.

La différence sans l'Italie donc est fortement réduite.

4) Quid de la DWF Discount Window Facility ?

La DWF est un mécanisme censé remédier à des chocs de liquidité à court terme, en permettant à des banques d'emprunter à la Banque d'Angleterre des titres du gouvernement britanniques, les gilts, pour 30 et 364 jours, contre remise d'une variété de collatéraux et paiement d'une commission.

Les gilts en question seront détenus par la DMO et prêtés à la Banque d'Angleterre sur la base des besoins. Les gilts créés à cette occasion ne seront ni vendus ni émis sur le marché.

source : http://hm-treasury.gov.uk/d/dmo_exchequer_cmr_2011_12.pdf

Et s'il s'agissait des fameux montants de DMO depuis fin 2008 ? 128,5 Md£ fin 2011.

Les données de transactions individuelles ne sont pas publiées.
http://www.bankofengland.co.uk/markets/Pages/money/dwf/usage.aspx

Les chiffres de DWF semblent nuls pour tous les trimestres de 2011 Q1 à 2012 Q2.
http://www.bankofengland.co.uk/statistics/Documents/bankstats/current/tabd2.2.4.xls

Si mon analyse est correcte, cela signifie, concernant les gilts détenus par la DMO :

- qu'ils ne sont pas à comptabiliser dans la dette publique britannique ;
- que la qualification de "planche à billets" qui pourrait leur être apposée n'est pas justifiée, dans la mesure où leur utilité est liée à la résolution de problèmes de liquidité, et non pas de financement du déficit public britannique.

5) Conclusion : Sur la politique d'achats de titres publics en propre par les banques centrales

Il est vrai que la Banque d'Angleterre a davantage racheté de titres publics relativement à la BCE, au plan quantitatif par conséquent.

Mais au plan qualitatif, l'action de la Banque d'Angleterre et de la BCE a été comparable.

Parler de politique de planche à billet par la BoE comme si la BCE ne le faisait pas également, c'est masquer qu'il y a une différence quantitative seulement (pas forcément énorme si on raisonne du point de vue de la mauvaise dette rachetée par la BCE) et non pas qualitative.

Annexe Rapprochement avec les données statistiques d'Eurostat

Eurostat Dette de l'administration publique gov_dd_ggd (mise à jour 26 juillet 2012)
Fin 2009 950,5 Md£
Fin 2010 1 108,4 Md£
Fin 2011 1 250,3 Md£

Problème, ces chiffres ne concordent pas avec les chiffres Eurostat publiés le 23 avril 2012 dans le document Transmission des données de déficit et de dette alors que pour la France il n'y a pas d'écart.

Fin 2009 gov_dd_ggd 950,5 Md£ Eurostat 1ère transmission 970,8 Md£
Fin 2010 gov_dd_ggd  1 108,4 Md£ Eurostat 1ère transmission 1 165,0 Md£
Fin 2011 gov_dd_ggd  1 250,3 Md£ Eurostat 1ère transmission  1 292,6 Md£

Eurostat extraction

source :
http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-23042012-AP/FR/2-23042012-AP-FR.PDF
62/2012 - 23 avril 2012
Transmission des données de déficit et de dette pour 2011 - 1ère notification

Un écart tout de même substantiel de 42 milliards de livres sterling à fin 2011.

Mais pour se rapprocher des chiffres DMO il faut aller plus loin.

Les chiffres DMO ne concernent que l'administration centrale, dont la dette est donnée par la série gov_dd_cgd. Dans cette extraction (mise à jour 26 juillet 2012), c'est la ligne Titres autres qu'actions à l'exclusion des produits financiers dérivés qui se rapproche le plus des données DMO NET en nominal :
Fin 2009 796,1 Md£ écart de 11,1
Fin 2010 960,9 Md£ écart de 1,1
Fin 2011 1 091,9 Md£ écart de 0,9

Mais quid des titres Gilt détenus par la DMO ?

Surprise, la ligne Autres dépôts montre peu d'écart de fin 2009 à fin 2011 :
Fin 2009 : 127,0 Md£ écart de 0,6
Fin 2010 : 119,6 Md£ écart de 0,1
Fin 2011 129,4 Md£ écart de 0,9

Problème, il manque les chiffres DMO en remontant le temps à partir de fin 2008 alors que les Autres dépôts dans gov_dd_cgd vont de 74,4 Md£ fin 2001 à 118,9 Md£ fin 2008.

Il semble tout de même qu'il ne s'agisse pas des titres Gilts détenus par la DMO (voir partie 4).