Vous connaissez BFM radio ou BFM Business ? Vous avez entendu parlé de l'opération PME 2010 ou bien de l'opération 3 minutes pour convaincre ?

N'allez pas penser qu'InvestigationFin va passer à l'antenne de BFM dans l'émission 3 minutes pour convaincre.

Mais la suite devrait vous intéresser. Sans remettre en question le bien-fondé de l'opération, il est intéressant pour un investisseur potentiel de se poser des questions qui permettent de challenger le dossier présenté. J'espère que certains constats qui figurent par la suite peuvent y contribuer.

En mai 2012, le site consacré à cette opération prévoit qu'"une dizaine d'entrepreneurs présenteront leur entreprise et leur projet de développement à des investisseurs potentiels".

Le site prétend que le "concept unique a permis à 50 entrepreneurs de se faire connaître, promouvoir leur idée et lever des fonds", 15 millions d'euros auraient été collectés en 2011 grâce à "3 minutes pour convaincre".

source : http://www.3minutespourconvaincre.com/

Plan de l'article

I Difficulté à identifier les entreprises qui ont participé aux opérations précédentes
II Parmi les 20 entreprises encore citées sur le site, 14 dont les pages ne renvoient à aucune information
III. Aucune information sur le devenir des investissements réalisés par les auditeurs de BFM dans ces entreprises !
IV Le cas FILAPI

I Difficulté à identifier les entreprises qui ont participé aux opérations précédentes

50 entreprises ?

La liste 2011 fournie sur la même page du site donne 14 noms : Adminium, Bankeez, Canibal, Cavissima, Cycode, HA+PME, iDemenager, net-investissement, Obad Mobile Marketing, PaperMind, Restolib', Simul Retraite, Terra In Design, Triiptic-Evoliz.

Je comprends que l'opération 2012 serait la quatrième, après celles de mai 2010, de fin 2010 et de mai et septembre 2011.

Trois entreprises présentées comme des "success stories" pour les éditions précédentes sont citées : Tanya Heath, iMage'inn, WiSEED.

Une autre entreprise apparaît sur la page http://www.3minutespourconvaincre.com/comite-d-experts/, celle de genMsecure.

Deux autres noms apparaissent sur la page http://www.3minutespourconvaincre.com/projets-a-lantenne/succes-stories/, Peplum et Openways.

Cela fait donc un total de 20 sur 50 seulement. Quid des 30 autres entreprises ?

J'ai eu beau chercher encore et encore, je n'ai pu mettre la main que sur 8 autres noms seulement pour 2010 : e-loue.com, distriplis, PoD Technologies, coursenville, filapi, greenday, woodeos, iko

Il en manque donc 22 sur un total de 50 !

L'opération 3 minutes pour convaincre est louable, mais quid du suivi historique exhaustif des entreprises qui ont eu la possibilité de se présenter et d'attirer des investissements de simples particuliers qui les ont entendu pas hasard ou pas ?

II Parmi les 20 entreprises encore citées sur le site, 14 dont les pages ne renvoient à aucune information

Lorsque l'on clique sur la page Adminium par exemple, http://www.3minutespourconvaincre.com/2011/adminium, voilà la réponse obtenue :
Nous sommes désolés, mais la page que vous cherchez n'existe pas. Vous pouvez essayer la fonction Recherche.

Et c'est la même chose en 2011 pour Bankeez, Cycode, iDemenager, net-investissement, Obad Mobile Marketing, PaperMind, Restolib', Simul Retraite, Terra In Design, Triiptic-Evoliz.

Et en 2010 pour Tanya Heath, iMage'inn, WiSEED.

Bref, il n'y a que pour 6 entreprises que des détails sont fournis : page web de présentation, vidéo des 3 minutes, voire fichier pdf de présentation par l'entreprise tourné vers les investisseurs.

cavissima (pas de pdf), HAplusPME, canibal, genMsecure (podcast décembre 2010 et septembre 2011), Peplum, Openways

http://www.3minutespourconvaincre.com/2011/cavissima/
http://www.3minutespourconvaincre.com/2011/hapme/
http://www.3minutespourconvaincre.com/2011/canibal/
http://www.3minutespourconvaincre.com/2010/genmsecure/
http://www.3minutespourconvaincre.com/2010/peplum/
http://www.3minutespourconvaincre.com/2010/openways/

L'information sur les entreprises qui sont passées à l'antenne de BFM est donc largement incomplète.

Pourquoi 5 entreprises seulement sur 50 se retrouveraient en "success stories", est-de d'ailleurs justifié ?

III. Aucune information sur le devenir des investissements réalisés par les auditeurs de BFM dans ces entreprises !

On sait juste que 15 millions d'euros auraient été collectés en 2011 grâce à l'émission, dont 8 à 9 millions sur la session de septembre 2011 d'après le podcast de Thierry Morin du 13 février 2012.

Isabelle Vandeville, dans le podcast du 7 mars 2011, indique également qu'en mai 2010, 4,5 millions d'euros ont été levés, sans compter 3 millions d'une entreprise dont je n'ai pu comprendre le nom.

Donc des sommes supérieurs à 20 millions d'euros sur le total.

Podcast du 7 mars 2011 : Thibault Lanxade & Isabelle Vendeville
http://3minutespourconvaincre.com/wp-content/uploads/Experts/Pod_Experts_7mars2011.mp3

Podcast du 13 février 2012 : Thierry Morin
http://podcast.bfmbusiness.com/channel11/20120213_interview_4.mp3

InvestigationFin a creusé les différentes entreprises identifiées, permettant de se poser un certain nombre de questions sur les dossiers retenus. Pour le présent article, un seul dossier est traité, pour l'exemple, celui de FILAPI.

IV Le cas FILAPI

Je ne suis pas parvenu à mettre la main sur le podcast BFM de l'interview de FILAPI qui aurait eu lieu le 25 novembre 2010. Merci à vous de me le transmettre si vous réussissez.
http://filapi.typepad.com/blog/2010/11/index.html

Societe.com nous apprend que cette société a été immatriculée le 18 novembre 2004.

Rien ne permet de penser (recherche bibliographique sur la société, site de la société http://www.filapi.com http://filapi.typepad.com/blog/) que le concept a changé depuis le début de l'activité de la société. Alors pourquoi fournir de l'audience nationale à une entreprise qui existe déjà depuis fin 2004 ?

FILAPI est une société qui a le mérite de publier ses comptes, c'est loin d'être le cas de la plupart des dossiers (notamment les comptes 2010) qui ont été présentés sur BFM dans le cadre de 3 minutes pour convaincre.

FILAPI est bien une entreprise en croissance, mais fortement déficitaire année après année (il manque juste les comptes 2008 dans societe.com), dont la survie tient à la répétition d'augmentations de capital, les dernières en date en septembre 2011, en juillet 2010, en juillet 2009, en juillet 2008, en mars 2007.

Chiffre d'affaires 2005 13 KE 2006 94 KE 2007 170 KE 2009 338 KE 2010 525 KE
Résultat net 2005 - 123 KE 2006 - 116 KE 2007 - 165 KE 2009 - 243 KE 2010 - 195 KE

Soit un total cumulé de déficit hors 2008 de 842 000 euros !

Ce qui n'empêche nullement sa créatrice d'annoncer en octobre 2010 sur Terra Femina "nous avons mis un peu de temps à trouver notre modèle économique" ! Alors que le déficit fin 2010 est de 195 000 euros pour 525 000 euros de CA !

Au total, 1,5 million d'euros auraient été dépensés sur fonds propres plus des emprunts pour les travaux.

D'après l'article de Terra Femina, l'entreprise chercherait à industrialiser le développement. Pourtant, 3 centres existaient alors (Boulogne-Billancourt, Courbevoie, Clichy) ... et c'est toujours le cas en mars 2012 !

http://www.terrafemina.com/emploi-a-carrieres/creer-sa-boite/videos/1255-portrait-dalexia-de-bernardy-fondatrice-de-filapi-.html

C'est sans doute d'ailleurs l'objectif de développement industriel qui aurait pu motiver un passage à l'opération PME 2010.

Ou bien le carnet d'adresses ? Croissance Plus, HEC .. avec de nombreux soutiens publics et autres, Oséo, région Ile de France, Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes , Avec en plus de grosses entreprises clients, Crédit Agricole, BNP Paribas Assurance, AXA-IM, EDF,L'Oréal !

http://www.croissanceplus.com/?page_id=4755
http://www.femmesbusinessangels.org/167_p_2257/success-stories.html
http://hec-au-feminin.associationhec.com/gene/main.php?base=41&base_gp=6880

Très étonnant qu'un tel dossier ait pu avoir le bon de passage sur BFM fin 2010 avec autant de déficits récurrents depuis 2005. Est-ce une information que les auditeurs ont bien eu à l'antenne ?

Je n'ai pas pu trouver la définition précise des critères de sélection des dossiers.

D'autres constats sur d'autres dossiers d'ici une dizaine de jours, merci de patienter !