Une grossière erreur dans l'article (payant) de Mediapart du 26 octobre 2011 par Martine Orange : L'Europe reprend l'alchimie financière des subprimes

http://www.mediapart.fr/journal/international/261011/leurope-reprend-lalchimie-financiere-des-subprimes

"A sa création en 2010, le fonds de stabilité a été chargé de lever de la dette pour aider au financement des pays européens, exclus des marchés. Grâce aux aides des pays européens, celui-ci a pu obtenir des conditions financières assez avantageuses. Les obligations émises par le fonds se sont vendues à des taux tournant autour de 2,5%, et l'argent a été reprêté par la suite à la Grèce, l'Irlande et au Portugal."

1) Primo, les taux des émissions du Fonds Européen de Stabilité Financière n'ont pas été de 2,5 % !

Il n'y a eu pour l'instant que 3 émissions, deux à 2,75 % (5 ans) et une troisième à 3,375 % (10 ans).

http://www.efsf.europa.eu/investor_relations/issues/index.htm

C'est une erreur grossière parce qu'aucune des émissions du FESF n'a abouti à un taux inférieur à 2,75 %,. Alors d'où peut bien sortir ce 2,5 % dans l'article de Mediapart, en dehors de toute vérification de la source ultime, à savoir le site du FESF lui-même ?

2) Deuxio, l'argent du FESF n'a pas été reprêté à la Grèce, mais seulement à l'Irlande et au Portugal !

Pour la Grèce, ce sont les pays membres de la zone euro qui émettent directement leur quote-part de prêt que la Commission Européenne regroupe, l'Eurozone se prenant au passage une commission de 0,5 % au passage !

extrait de la 4 ème revue de la Commission Européenne sur la Grèce :

"On 2 May 2010, the Eurogroup agreed to provide bilateral loans pooled by the European Commission for a total amount of EUR 80 billion to be disbursed over the period May 2010 through June 2013."

Comment des journalistes spécialisés en économie et en finance (lisez les articles de la rubrique CORRECTIONFIN) peuvent-ils écrire de telles erreurs sans que des tiers les en avertisse :

- soit leur rédaction,

- soit des confrères,

- soit des lecteurs, par leurs commentaires ?

La France est dans une mauvaise posture et son Président Sarkozy très critiquable sur de nombreux aspects, mais il n'y a pas là qu'il y a un problème de niveau !

Pour avoir plusieurs fois contacté Martine Orange directement par mail pour justement lui signaler des erreurs sans que je n'obtienne de réponse ou bien que l'article soit modifié en conséquence, j'ai décidé de ne pas la contacter.

Alors ok tout le monde fait des erreurs, moi le premier. La différence, c'est de les reconnaître et d'amender son travail !