Nul doute qu'aucune question de ce type portant sur un projet précis n'a été posée au cours de la conférence de presse de Nicolas Sarkozy.

Dossier de presse de 44 pages Investissements d'avenir de la conférence de presse du 27 juin 2011.

http://www.elysee.fr/president/root/bank_objects/Investissements_d_avenir.pdf

PROJET LYONBIOTECH

Cet Institut de Recherche Technologique est censé accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits et services au bénéfice de la santé.

Le quotidien local évoquait le 9 mai dernier un projet dépensant 400 millions d'euros sur neuf ans.

http://www.leprogres.fr/rhone/2011/05/09/lyonbiotech-sera-finance-par-le-grand-emprunt

Bizarre, un communiqué de presse du 28 mars 2011 de LyonBiopôle parlait d'une estimation 700 millions d'euros sur 9 ans.

Une réduction 300 millions d'euros en 40 jours ? Quelle fiabilité !

L'article du Progrès dit associer Sanofi-Aventis et Danone, deux entreprises du CAC 40 à d'autres, dont l'Institut Mérieux, l'Inserm, le CEA, le CNRS, l'INRIA etc ...

LYONBIOTECH est un projet mené par LYONBIOPOLE, qui avait ouvert un centre d'infectiologie le 1er avril 2009.

http://www.lyonbiopole.org/Actualites/Le-Centre-d-et-8217infectiologie-a-ouvert-ses-portes-le-1er-avril-2009.html

A l'époque, pas de trace des Sanofi-Aventis ou Danone.

René Ricol, Commissaire général à l'investissement, a visité les lieux le 5 juillet 2010. A cette date, toujours pas de trace des Sanofi-Aventus et Danone.

C'est dans le communiqué de presse du 28 mars 2011 qu'apparaissent Sanofi-Aventis et Danone.

De là à imaginer que l'argent public attire des grands groupes du CAC 40 ...

PROJET SABELLA

D'après le dossier de presse de l'Elysée, le projet consiste à la mise au point d'un prototype d'hydrolienne à taille réelle de 10 mètres de diamètres.

http://www2.ademe.fr/servlet/doc?id=75017&view=standard

Ô surprise !

D'après l'Ademe, la conception aurait été lancée fin 2009, les essais en bassin prévus en septembre 2010, la mise à l'eau au troisième trimestre 2011 pour une campagne d'essai d'un an.

http://www2.ademe.fr/servlet/doc?id=75017&view=standard

Bref, un projet pas vraiment nouveau.

Mais surtout, la présence indiquée parmi les partenaires, aux côtés de Véolia Environnement et Bureau Veritas de l'Ifremer (organisme public), pose question.

Une partie des dotations de l'Etat à l'Ifremer devait servir à financer ce projet, de telles dépenses étaient alors comptabilisées en dépenses publiques.

Or les dépenses du Grand Emprunt sont exclues de la comptabilité nationale au sens de Maastricht.

Bref, pratique le grand emprunt pour continuer à dépenser sans compter !