La catastrophe nucléaire au Japon incite Investigationfin à se pencher sur les chiffres du nucléaire.

Cet article n'est que le début d'une série.

« Nous mettons en avant lintérêt manifeste de la théorie des options pour analyser un projet comme l'EPR », martèlent les deux auteurs d'un document de travail publié en novembre 2000.

Les deux auteurs font d'ailleurs bien de préciser que le document n'engage qu'eux, et que l'objet de sa diffusion est d'appeler commentaires et critiques. Investigationfin est d'ailleurs quelque peu en retard, vous m'excuserez.

L'extrait de la page 24 illustre bien que le casino du trading n'a pas de limites :

extrait_Minefi_options_r_elles

Quant au risque d'accident nucléaire majeur, l'étude n'en a pas pris compte ! Elle indique toutefois que la très faible probabilité d'accident (parlez-en aux soviétiques de 1986 et aux japonais aujourd'hui) et les coûts externes très élevés donnerait vraisemblablement un impact global incertain selon les termes du document.

source : novembre 2000

http://www.minefe.gouv.fr/fonds_documentaire/Prevision/etudes/doctrav/11_2000.pdf

LA VALORISATION DU PROJET NUCLÉAIRE EPR PAR LA MÉTHODE DES OPTIONS RÉELLES, MINISTERE DE LECONOMIE DES FINANCES ET DE LINDUSTRIE Direction de la Prévision et de l'Analyse Economique